Notre newsletter



La Fondation ARC annonce la poursuite de son engagement en faveur de la prévention personnalisée

En amont de la Journée mondiale contre le cancer, la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer a dressé le bilan de quatre ans d’actions menées en faveur de la prévention, l’une des cinq priorités de sa stratégie scientifique.

20170125 PebereauMichel Pébereau, président de la Fondation ARC, a explicité cet engagement : « Quarante pourcent des cancers pourraient être évités : la prévention est l’une des cinq grandes orientations de la stratégie scientifique de la Fondation ARC. Un axe fort développé à partir de 2012, avec des enjeux humains, scientifiques, économiques. La Fondation ARC développe et met en oeuvre des programmes multidisciplinaires entièrement dédiés à la prévention, qu’elle développe seule avec les chercheurs de la communauté scientifique internationale qui l’accompagnent ou avec ses partenaires - (Institut national du Cancer (INCa), Institut de recherche en santé publique (IReSP), réseau européen ERA-NET TRANSCAN1). Ces programmes s’ajoutent aux nombreux projets de recherche libres de thématique qu’elle soutient afin d’accroître les connaissances sur la maladie en vue de mieux la prévenir. Notre objectif est de poursuivre notre engagement en mettant l’accent sur la prévention personnalisée afin de développer des stratégies de prévention, avant, pendant et après la maladie, adaptées aux risques de chacun. »

La Fondation ARC est engagée dans la recherche sur la prévention à travers des programmes thématiques dédiés à l’étude :

  • des déterminants biologiques et génétiques du risque de cancer afin d’identifier et de mieux prendre en charge les populations à risque plus élevé de développer un cancer - l’étude de ces populations permettant aussi d’améliorer la prévention et le choix des traitements pour la population générale ;
  • des facteurs environnementaux du risque de cancer dont la caractérisation est essentielle afin d’élaborer des recommandations pour de nouvelles mesures en santé publique ;
  • des modes de vie et comportements qui modulent le risque de cancer mais aussi le risque de récidive ainsi que d’autres problématiques de santé liées aux cancers ou aux traitements anti-cancéreux, notamment pour contribuer à définir des stratégies de prévention plus efficaces.

Au total ce sont 19 projets d’envergure qui ont été mis en oeuvre de 2013 à 2016 pour un montant de près de 8,5 millions d’euros.

En complément de ses appels à projets thématiques, de 2013 à 2016, la Fondation ARC a financé dans le cadre de ses appels à projets libres de thématiques 127 projets portant notamment sur :

  • le rôle des gènes impliqués dans les prédispositions génétiques aux cancers ;
  • la biologie des cancers associés à une infection virale ou bactérienne ;
  • l’identification de facteurs de risque environnementaux ou comportementaux des cancers ;
  • l’impact des traitements anticancéreux sur la qualité de vie et la santé après le cancer (en lien avec la prévention tertiaire).

Le soutien à l’ensemble de ces projets qui ont permis de faire avancer les connaissances dans le domaine de la prévention représente 8,5 millions d’euros sur quatre ans.

De plus, la Fondation ARC est responsable, dans le cadre du Plan cancer 2014 – 2019, de la mise en oeuvre de l’action 8.7 sur la prévention tertiaire (prévention des seconds cancers, des séquelles ou des effets indésirables liés aux traitements et, plus largement, amélioration de la santé des personnes ayant eu un cancer).

20170125 MieuxvivreLa conférence de presse a été l’occasion d’annoncer le lancement d’une nouvelle collection intitulée « Mieux vivre », réalisée en collaboration avec Rose Magazine qui participe de la mission d’information de la Fondation ARC. Le premier numéro sortira en février et sera dédié à la nutrition pendant et après le cancer.

Elle a aussi été l’occasion d’illustrer de manière concrète les différents champs d’action de la Fondation ARC dans le domaine de la prévention, avec les recherches mises en oeuvre présentées par quatre experts.

  • Le Pr Marcel Goldberg (CESP - Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations, Villejuif) a présenté OCAPOL, l’observatoire le plus complet dédié à l’étude du lien entre pollution de l’air et cancers. Créé dans le cadre de l’appel à projets CANC’AIR de la Fondation ARC, OCAPOL croise des modèles d’évaluation de la pollution atmosphérique avec les données épidémiologiques et l’analyse d’échantillons biologiques issus de deux larges cohortes (Gazel et Constances) pour déterminer l’impact de la pollution de l’air sur la survenue de cancers.
  • Le Pr Thierry Frebourg qui dirige le Service de génétique du CHU de Rouen a présenté les premiers résultats de ses travaux menés dans le cadre du programme PopHaRC (Population à Haut Risque de Cancer) de la Fondation ARC sur le syndrome de Li-Fraumeni, une maladie rare qui entraîne un risque accru de cancers multiples. Les travaux du Pr Frebourg permettent de mieux identifier cette population à haut risque afin d’améliorer sa prise en charge. Ils permettront de déterminer les chimiothérapies les moins génotoxiques, des recherches qui pourraient également bénéficier à un grand nombre de patients atteints de cancer.
  • Les chercheurs Rodrigue Allodji et Agnès Dumas (Gustave Roussy, Villejuif) ont exposé les enjeux de la mise en oeuvre de CHART (Cancer and HeAlth Risk assessment Tool), un outil visant à prédire le risque de maladies cardiovasculaires chez les personnes traitées pour un cancer durant l’enfance, développé dans le cadre de l’action 8.7 du Plan cancer.

Franck Dufour, le directeur scientifique de la Fondation ARC a conclu la conférence de presse, insistant sur le fait que l’évolution vers une prévention personnalisée des cancers était rendue possible grâce à l’accroissement de la connaissance de la maladie, le soutien à l’innovation technologique et thérapeutique et la mobilisation des compétences de toutes les disciplines de recherche, au coeur de la stratégie de la Fondation ARC.

>  Télécharger le communiqué de presse  
>  Télécharger le dossier de presse "Prévention des cancers : la recherche avance"
>  Télécharger les fiches projets

1. Le réseau ERA-NET TRANSCAN est un réseau de de recherche translationnelle qui rassemble 28 partenaires issus de 19 pays pour développer des programmes de recherche au service des patients. La Fondation ARC est le seul représentant caritatif français au sein de ce réseau.

Dernière mise à jour : 30-01-2017

bt je fais un don int
bt isf2016 interne
bt isf 2016 calcul interne

commande publis

Contact presse

Véronique Simon
01 45 59 59 85
06 73 14 38 79

Sylvain Coudon
01 45 59 59 20
06 43 78 65 70

Nous écrire

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique

  • Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON