Notre newsletter



Actualités

Le lit des tumeurs pulmonaires : comment elles le font et comment le défaire

Vignette

Dmitry Bulavin, lauréat de l’appel à projets « Leaders de demain en oncologie » en 2012 a publié avec son équipe les résultats de leurs travaux sur les premières étapes du développement d’un cancer du poumon. Les perspectives, très concrètes, sont enthousiasmantes.

20150512 cellulesLes cancers du poumon représentent la première cause de mortalité par cancer avec, chaque année, en France, plus de 30 000 décès. Face à cette situation et au constat d’une survie à cinq ans qui ne progresse presque pas depuis des décennies, le besoin de nouvelles stratégies de lutte est criant. Installée à l’IRCAN depuis 20131, l’équipe de Dmitry Bulavin s’est récemment intéressée aux premières étapes du développement de ces cancers pour tenter de trouver une faille. Les premiers résultats ne se sont pas fait attendre.

Les chercheurs se sont penchés sur la façon dont les premières cellules cancéreuses influent sur leur environnement immédiat et donc sur leurs cellules saines voisines. Ils ont ainsi pu montrer que l’activation d’une protéine appelée p38MAPK était à l’origine d’un processus qui transforme les cellules saines du tissu pulmonaire en cellules pro-tumorales. Leur mission ? Construire un lit douillet aux cellules cancéreuses qui se multiplient. Concrètement, les cellules cancéreuses induisent l’activation de p38MAPK ce qui, par une cascade de réactions, provoque la production massive d’acide hyaluronique, un des composants de la matrice extracellulaire dans laquelle « baignent » les cellules d’un tissu. Les cellules cancéreuses se font fabriquer, en somme, un matelas dense et accueillant par les cellules saines du tissu environnant.

Poussant plus avant leurs investigations, les chercheurs ont montré qu’une molécule bloquant la synthèse d’acide hyaluronique permettait d’empêcher cette conversion pro-cancéreuse des cellules saines entourant la tumeur naissante. Cette nouvelle donnée met ainsi sous les projecteurs une molécule prometteuse du point de vue thérapeutique, d’autant plus qu’elle est déjà connue du corps médical ! Il s’agit d’un médicament prescrit dans certains cas de douleurs intestinales et dont les propriétés anti-cancéreuses ont fait l’objet de plusieurs études préliminaires. Les perspectives thérapeutiques, même si elles ne sont pas immédiates, sont bien concrètes.

R. D.

Source : Brichkina A. et al ; p38MAPK builds a hyaluronan cancer niche to drive lung tumorigenesis; Genes and Development; décembre 2016

1. Dmitry Bulavin a été retenu par la Fondation ARC dans le cadre de l’appel à projets « Leader de demain en oncologie » de 2012. Il a ainsi reçu un financement d’1,4 millions d’euros (sur 5 ans) pour installer son équipe à l’IRCAN (Nice) et travailler sur l’oncogenèse et la réponse au stress cellulaire.

Dernière mise à jour : 27-12-2016

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique

  • Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON