Notre newsletter



Le dépistage des cancers

Le dépistage permet de diagnostiquer à un stade précoce le cancer et prévenir son apparition. Aujourd’hui, les dépistages du cancer colorectal, du sein et du col de l’utérus font l’objet de recommandations nationales.

L'intérêt du dépistage

Le dépistage permet de détecter un cancer à un stade précoce, même si il n’y a pas encore de symptôme ; il facilite ainsi le diagnostic des tumeurs de très petites tailles. Il est également précieux lorsqu’il permet de déceler des lésions pré-cancéreuses, avant qu’elles n’évoluent en cancer. Les traitements alors proposés sont moins lourds et les effets secondaires liés aux traitements sont réduits. Grâce au dépistage, les chances de prévenir et guérir la maladie sont augmentées.

Les modalités du dépistage

Le dépistage peut être organisé ou individuel :

  • dépistage organisé : les autorités de santé invitent les personnes en fonction de leur âge et leur sexe à réaliser un examen ;
  • dépistage individuel : le dépistage est décidé conjointement par le médecin et son patient, en fonction de critères personnels.

Les cancers qui peuvent être dépistés

Il existe trois cancers que l’on sait dépister avant l’apparition des symptômes :

  • le cancer du sein par une mammographie (radiographie des seins) ;
  • le cancer colorectal par un test immunologique c’est-à-dire une recherche de sang dans les selles ;
  • le cancer du col de l’utérus par un frottis qui consiste en un prélèvement indolore de quelques cellules du col de l’utérus par le gynécologue.

Deux autres cancers peuvent également être dépistés tôt grâce à une détection des premiers symptômes. Il s’agit des cancers de la peau et de la cavité buccale.

 

Cancer
Population
Test
Fréquence
Colorectal Hommes et femmes âgés de 50 à 74 ans Test immunologique 2 ans
Sein Femmes de 50 à 74 ans Mammographie 2 ans
Col de l'utérus Femmes entre 25 et 65 ans Frottis cervico-vaginal 3 ans
Mélanome Sujets à peau et cheveux clairs Examen dermatologique Tous les ans

 

Le saviez-vous ?

Tous les cancers ne peuvent pas être dépistés, que ce soit à cause de leur évolution, leurs caractéristiques ou leur localisation. Cependant, la recherche médicale reste active sur le sujet et travaille à mettre au point des examens qui permettraient de dépister certains cancers (notamment les plus agressifs). Par exemple, des études cliniques sont actuellement en cours pour développer dans les prochaines années un dépistage du cancer du poumon destiné aux gros fumeurs (≥ 30 paquetsannées1) y compris ceux ayant arrêté il y a moins de 15 ans2.

1. Le paquet-année est calculé en multipliant le nombre de paquets de cigarettes (20 cigarettes) consommés par jour par le nombre d’années où la personne a fumé cette quantité de cigarettes.
2. Cancer du poumon : évaluation de la pertinence d’un dépistage des populations fortement exposées au tabac en France - Note de Cadrage, HAS, septembre 2014.

Dossier réalisé avec le concours du professeur Guy Launoy, directeur de l’unité INSERM-UCBN « Cancers et Préventions » (Caen).

Dernière mise à jour : 07-09-2016

bt je fais un don int
bt isf2016 interne
bt isf 2016 calcul interne

commande publis

depliant depistage Télécharger notre dépliant
Le dépistage des cancers

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique

  • Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON