Notre newsletter



UNICANCER et la Fondation ARC lancent une étude s’intéressant aux patients « répondeurs exceptionnels » au traitement par thérapies ciblées

Les thérapies ciblées ont prouvé leur efficacité dans de nombreux cancers, et certains patients présentent des réponses exceptionnelles et inattendues à ces traitements. Pour tenter de comprendre les facteurs qui permettent à ces traitements d’agir plus efficacement chez certains malades par rapport à d’autres, pourtant atteints de la même pathologie, l’étude EXPRESS, promue par R&D UNICANCER et soutenue par la Fondation ARC, sollicite, pour la première fois en France la participation de patients qualifiés de « répondeurs exceptionnels » au traitement. En étudiant les échantillons biologiques de ces patients, les chercheurs souhaitent adapter encore mieux les traitements en fonction des caractéristiques propres à chacun d’eux.

La sélection des patients a débuté sur l’ensemble du territoire le 28 septembre 2016, et 25 établissements de soins ont déjà rejoint l’étude EXPRESS.

L’étude EXPRESS (pour EXceptionnal RESponSe) vise à étudier les caractéristiques génétiques des tumeurs de patients « répondeurs exceptionnels », afin d’identifier les mécanismes biologiques qui conduisent à une telle efficacité. Ces connaissances permettront à l’avenir de prédire la sensibilité à certaines thérapies ciblées et de ce fait de proposer le traitement le plus adapté aux caractéristiques de chaque patient.

« Contrairement aux essais cliniques classiques, cette étude n’est pas une étude sur un médicament en particulier : c’est un essai qui cherche à comprendre pourquoi certains patients répondent mieux que d’autres à des thérapies ciblées », précise le Dr Charles Ferté, Gustave Roussy, coordonnateur de l’étude.

Un recrutement complexe des patients

L’originalité de l’étude EXPRESS est qu’elle s'intéresse à des patients qui ont présenté une réponse exceptionnelle – ce qui est par définition un événement rare. De tels patients étant difficiles à localiser, l’étude EXPRESS est ouverte dans de nombreux établissements du territoire français.

Afin d’aider les équipes médicales participant au projet à identifier des patients aux caractéristiques de « répondeurs exceptionnels » l’adresse express@unicancer.fr et la page internet www.unicancer.fr/rd-unicancer/etude-express ont été mises à disposition.

Peuvent potentiellement participer à l’essai tous les patients :

  • Majeurs,
  • Atteints d’un cancer avancé ou récidivant du sein, du poumon, colorectal, de l'ovaire, du rein, ou d'un mélanome cutané,
  • Présentant ou ayant présenté une réponse tumorale exceptionnelle et inattendue à une thérapie ciblée c’est-à-dire une réponse complète ou partielle durant au moins six mois,
  • Pour lesquels un échantillon de la tumeur est disponible pour la recherche.

Pour participer à l’étude, les patients doivent se soumettre à une prise de sang et accepter de mettre à disposition un fragment de tumeur qui avait été archivé au moment du diagnostic.

Un collège national d’experts est en charge d’évaluer et de confirmer le profil exceptionnel des patients puis leur inclusion dans l’étude.

« Un tel programme est très original car il représente une nouvelle approche de la médecine personnalisée : au lieu de tenter d’identifier ̎"pourquoi cela n’a pas marché ?" autrement dit les déterminants moléculaires de gravité, nous nous intéressons cette fois à "pourquoi cela a marché ?". EXPRESS s'intéresse aux tumeurs qui répondent en fonction des molécules prescrites pour en comprendre le mécanisme et les raisons, ce qui permettra de mieux identifier les patients pouvant en bénéficier. », explique Christian Cailliot, directeur de la recherche d’UNICANCER.

Une cinquantaine d’établissements participeront à l’étude pour recruter d’ici 3 ans les 264 patients attendus atteints d’une des six pathologies.

Vers une désescalade thérapeutique et de nouveaux protocoles

L’étude EXPRESS vise ainsi à identifier les anomalies moléculaires susceptibles d’être des facteurs prédictifs de la réponse aux agents anticancéreux. L’identification de profils moléculaires associés au phénotype « répondeur exceptionnel » permettra notamment de guider le traitement du patient. Ainsi, des thérapies ciblées ou des immunothérapies innovantes pourraient être proposées seulement aux malades susceptibles de présenter une réponse majeure au traitement.

« L’étude EXPRESS est une étude clinique unique en son genre en Europe », souligne Franck Dufour, directeur scientifique de la Fondation ARC. « Elle renverse, en quelque sorte, la problématique habituelle en faisant appel à la participation des patients qui répondent le mieux aux traitements. Les informations issues de cette étude devraient permettre de mieux identifier, à l’avance, les sous-groupes de patients qui répondront le mieux aux thérapies ciblées. L’identification de facteurs déterminant une réponse exceptionnelle aux thérapies ciblées devrait, en parallèle, contribuer au développement de nouveaux protocoles thérapeutiques mieux adaptés pour l’ensemble des patients ».

Télécharger le communiqué de presse

Dernière mise à jour : 15-11-2016

bt je fais un don int

commande publis

Contact presse

Véronique Simon
01 45 59 59 85
06 73 14 38 79

Sylvain Coudon
01 45 59 59 20
06 43 78 65 70

Nous écrire

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique

  • Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON