Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Cancer du poumon : des cellules immunitaires privées d’accès à la tumeur

Des équipes parisiennes décryptent le mécanisme à cause duquel des cellules immunitaires se voient refuser l’accès à la zone tumorale.

Les immunothérapies anti PD-1 ou anti PD-L1, qui agissent en faisant sauter les points de contrôle immunitaire, ont fait preuve d’une certaine efficacité pour traiter les cancers du poumon non à petites cellules (CPNPC), qui représentent 85 à 90 % de ces cancers. Pour autant, cette efficacité ne concerne qu’une minorité des patients et des solutions doivent être développées pour que le système immunitaire parvienne plus souvent à prendre le dessus. En menant une exploration approfondie des mécanismes immunitaires qui régissent la surveillance de certaines tumeurs pulmonaires, des chercheurs parisiens sont parvenus à dégager une piste intéressante.

L’observation d’échantillons prélevés chez des patients a tout d’abord permis aux chercheurs de faire un premier constat : l’exclusion de cellules immunitaires potentiellement agressives à l’encontre des cellules tumorales (des lymphocytes T marqués par la présence de la protéine CD8) était liée à une évolution clinique défavorable des patients. Dans ces prélèvements, les lymphocytes T CD8 étaient par ailleurs moins mobiles et semblaient prisonniers d’autres cellules immunitaires, des macrophages.

Grâce au recours à un modèle expérimental, les chercheurs ont alors pu observer ce qu’il se passait quand une molécule bloquant l’activité de ces macrophages était administrée : la migration des lymphocytes T CD8 était relancée et leur infiltration dans les tumeurs rendue possible. Si ce traitement ne semblait pas infléchir drastiquement le développement des tumeurs, sa combinaison avec une immunothérapie anti PD-1 était par contre très efficace.

Cette double approche, permettant à la fois le recrutement des cellules immunitaires anti-tumorales et leur mise en action, doit encore passer de nombreuses étapes avant d’arriver au chevet des patients, mais les perspectives sont réelles.

 


R.D.


Source : Peranzoni, E. et al ; Macrophages impede CD8 T cells from reaching tumor cells and limit the efficacy of anti–PD-1 treatment; PNAS; 9 avril 2018
 


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtes assujetti à l'IFI (sous réserve de maintien du barème dans le cadre du projet de loi de finances 2018).