Back to top

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Ensemble, agissons pour guérir

2 cancers sur 3 d'ici 2025

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Ensemble, agissons pour guérir

2 cancers sur 3 d'ici 2025

45e Prix Léopold Griffuel de recherche fondamentale

La Fondation ARC pour la recherche sur le cancer décerne le Prix de recherche fondamentale au Professeur Riccardo Dalla-Favera.

La Fondation ARC pour la recherche sur le cancer décerne le Prix de recherche fondamentale au Professeur Riccardo Dalla-Favera pour ses contributions majeures dans la compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans la formation des cancers, en particulier des lymphomes.

Riccardo Dalla-FaveraLe Professeur Riccardo Dalla-Favera, directeur de l’Institut de génétique du cancer à l’Université Columbia (New York, États-Unis), a réalisé des découvertes révolutionnaires à la base de notre compréhension actuelle des causes biologiques du développement des leucémies et des lymphomes.

Il a notamment établi les principes fondamentaux concernant l’origine génétique des cancers au côté des Professeurs Carlo Croce (37e lauréat des Prix Fondation ARC Léopold Griffuel) et Robert Gallo (14lauréat des Prix Fondation ARC Léopold Griffuel).

Les premières causes identifiées du cancer au cours du XXe siècle furent des agents chimiques (tabac, benzène…) ou infectieux (virus). Cependant, en 1970, le Professeur Dominique Stéhelin (13e lauréat des Prix Fondation ARC Léopold Griffuel) ainsi que les américains Michael Bishop et Harold Varmus ont établi que certaines portions du message génétique portées par la molécule d’ADN sont capables d’induire la transformation tumorale des cellules.

Ces portions d’ADN sont alors appelés oncogènes : il s’agit d’une catégorie de gènes dont l’activité favorise la survenue des cancers en stimulant ou bloquant des fonctions cellulaires importantes comme la division ou l’apoptose (on parle aussi de mort cellulaire programmée). Le Professeur Dalla-Favera fut l’un des premiers à identifier et à comprendre les mécanismes d’actions par lesquelles les oncogènes agissent. Il a ainsi établi que le transfert d’une portion de chromosome sur un autre était responsable du développement de certains lymphomes. Ce travail précurseur a ouvert la voie à d’autres travaux de recherche qui, collectivement, ont établi que ces « réarrangements » des chromosomes sont responsables de l’activation des oncogènes et représentent donc l’évènement initiateur de la tumorigenèse.

 


 

 

Par la suite, le Professeur Dalla-Favera a identifié la plupart des altérations génétiques connues comme étant associées aux lymphomes diffus à grandes cellules B (la forme la plus fréquente de lymphomes), et notamment les mutations touchant le gène BCL6, activé dans environ 20 % des cas. La force de son approche lui a permis non seulement d’identifier une cible thérapeutique majeure mais également d’améliorer nos connaissances fondamentales sur la production de certains globules blancs appelés lymphocytes B. BCL6 a ainsi émergé comme une cible thérapeutique prometteuse pour le traitement des lymphomes les plus aggressifs.

Plus récemment, le Professeur Dalla-Favera a apporté son éclairage sur les processus mis en place par la tumeur pour échapper à la surveillance du système immunitaire. Il a ainsi identifié les acteurs clés et les mutations responsables de la perte de contrôle de ce système de surveillance.

Pour résumer, le Professeur Dalla-Favera a joué un rôle pionnier et central dans la compréhension de la pathogenèse des lymphomes en identifiant les altérations génétiques indispensables à la transformation tumorale. Ses travaux fondamentaux ont alors été exploités en recherche clinique pour le développement d’outils diagnostiques et ont fourni les bases pour la mise au point de nouvelles stratégies thérapeutiques.



 


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux