Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
19 décembre 2012

L’hygiène de vie, un facteur déterminant dans le risque de cancers

Une étude montre que l’obésité et l’hypertension seraient des facteurs de risque pour un certain nombre de cancers chez l'homme et plus particulièrement chez la femme.

Le syndrome métabolique regroupe un ensemble de troubles, tels l'obésité, l'hypertension et une baisse du « bon » cholestérol, qui favoriseraient le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Dans une analyse rétrospective de 43 études déjà publiées, Katherine Esposito, de l'université de Naples II (Italie) et ses collègues ont mis en évidence le lien défavorable entre le syndrome métabolique et le risque de cancer.

Leur analyse, s'appuyant sur près de 39 000 personnes, a concerné divers types de cancers (côlon, sein, foie, prostate, pancréas, etc.). Chez les hommes, le syndrome métabolique augmente le risque de cancer du foie de 43 % et de cancer colorectal de 25 %. Pour le cancer de la vessie, le lien reste plus ténu (+ 10 %). Chez les femmes, ce même syndrome serait associé à une hausse du risque de cancer de l'endomètre (+ 61 %), tout comme pour le cancer du pancréas (+ 58 %), le cancer du sein post-ménopause (+ 56 %), le cancer du rectum (+ 52 %) et le cancer colorectal (+ 34 %). Pour ce dernier cas, cette augmentation est plus marquée si l'on se limite aux populations européennes (+ 64 %).

Les résultats de cette étude rappellent ainsi l'importance d'une bonne alimentation et d'une activité physique régulière qui, en limitant le syndrome métabolique, préviendraient un certain nombre de cancers.


G.F.

Source : K. Esposito et al. Metabolic Syndrome and Risk of Cancer. Diabetes Care. 2012 ;35(11) :2402-11.


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux