Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
28 novembre 2012

Métastases : reprogrammer le suicide naturel des cellules

Une équipe américaine est parvenue à bloquer la capacité des cellules tumorales à se détacher pour aller former des métastases.

Dans certains cancers, des cellules tumorales se détachent de la tumeur primaire, migrent dans l'organisme et forment plus loin des métastases, appelées tumeurs secondaires.

Les cellules saines ne supportent quant à elles pas un tel détachement et se « suicident » : c'est ce qu'on appelle l'anoïkose. En étudiant la capacité des cellules du cancer du sein triple négatif à résister à cet état de suspension, une équipe de l'université du Colorado à Aurora (États-Unis) a décelé une façon de « reprogrammer » ce suicide chez les cellules tumorales, ce qui empêcherait l'apparition de métastases.

Une petite molécule génétique, appelée miR-200c, a été identifiée comme acteur clé du processus de suicide cellulaire. Présente dans certaines tumeurs du sein, cette molécule est absente dans le cancer du sein triple négatif (CSTN), la forme la plus agressive. Les chercheurs américains ont montré qu'une fois le miR-200c introduit dans les cellules de CSTN, celles-ci redeviennent sensibles au détachement : elles entrent alors en anoïkose et meurent. Pourquoi ? La molécule miR-200c bloque la production des protéines qui permettent à la cellule cancéreuse de survivre une fois détachée de la tumeur. Grâce à cette molécule, la cellule retrouve la capacité naturelle à se « suicider » lorsqu'elle est en suspension, et ne forme donc plus de métastase.

Cette étude ouvre deux pistes thérapeutiques pour lutter contre les métastases du cancer du sein triple négatif : introduire le miR-200c dans les cellules cancéreuses ou bloquer directement la synthèse des protéines de résistance à l'anoïkose.


G.F.

Source : E.N. Howe et al. miR-200c Targets a NF-kB Up-Regulated TrkB/NTF3 Autocrine Signaling Loop to Enhance Anoikis Sensitivity in Triple Negative Breast Cancer. PLoS ONE. En ligne le 21 novembre 2012.


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux