Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
30 septembre 2013

Quand la maladie affecte aussi les aidants

Une équipe française a évalué l'impact conséquent de la maladie sur le quotidien des aidants et pointé leurs besoins et leurs attentes.

Le rôle des aidants est souvent passé sous silence dans la prise en charge des personnes âgées atteintes de cancer.

Pourtant, selon une étude menée dans quatre centres hospitaliers et présentée lors d'un colloque organisé par  la Société francophone d'oncogériatrie (Sofog), le poids pour les aidants est semblable à celui vécu pour la maladie d'Alzheimer.

Le Dr Maxime Hebben (CH de Douai) et ses collègues ont évalué le retentissement de la maladie sur le quotidien des aidants à partir d'un questionnaire distribué lors des consultations d'oncogériatrie. D'après les réponses récoltées, les aidants consacrent en moyenne trois heures par jour à l'accompagnement de leur proche malade. Ce fort investissement dans la prise en charge se traduit par de l'anxiété et de la fatigue pour 70 % d'entre eux, et par une dégradation de leur état de santé pour près d'un aidant sur deux. L'enquête révèle notamment que près d'un aidant sur quatre utiliserait des médicaments psychotropes. Enfin, l'accompagnement des personnes âgées malades a des conséquences matérielles pour les aidants, près d'un sur trois rapportant des difficultés financières.

Parmi les enseignements de cette étude, les médecins pointent le besoin d'information concernant la maladie, énoncé par 73 % des aidants interrogés, ainsi que d'une écoute (par exemple dans des groupes de parole). Les aidants sont également une majorité à demander une aide, notamment sur le plan humain, pour les accompagner dans la prise en charge quotidienne de leur proche malade.


G.F.

Source : Résultats présentés le 19 septembre 2013, lors des journées nationales d'échange de pratiques en oncogériatrie organisée par la Société francophone d'oncogériatrie (Sofog).


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux