Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
17 mars 2014

Un espoir de traitement contre la cachexie

Une équipe de chercheurs et de médecins a identifié une cible potentielle pour lutter contre la cachexie, une dénutrition sévère associée à la fonte des muscles et du tissu graisseux.

La cachexie est un symptôme qui se développe lors de stades avancés de cancer.

Elle affaiblit gravement l’ensemble de l’organisme et provoque une réelle perte de qualité de vie pour les patients. On estime que près de 80 % des patients atteints d’un cancer à un stade avancé souffrent de cachexie. Souvent cause directe de décès, sa prise en charge est donc un enjeu de taille pour les médecins et pour les chercheurs.

Le cancer du pancréas est un des cancers les plus difficiles à combattre ; son évolution est souvent rapide et les patients se trouvent alors dans une grande majorité confrontés à cet affaiblissement généralisé. L’équipe du Dr Juan Iovanna, au Centre de recherche en cancérologie de Marseille, en collaboration avec des cliniciens de l’Institut Paoli Calmettes et de l’Hôpital Nord de Marseille, se sont penchés, grâce à un modèle expérimental de cancer du pancréas, sur les mécanismes biologiques à l’origine de ce phénomène.

Les chercheurs ont analysé le niveau d’expression des gènes dans plusieurs tissus cachectiques : le muscle, le tissu graisseux et le foie. Ils ont vu que plusieurs voies de signalisation y étaient particulièrement activées et ont choisi de focaliser leurs investigations sur une de celles-ci, appelée « voie Jak2 ». En effet, entre autres raisons, il se trouve que des inhibiteurs de cette voie sont bien connus, déjà utilisés pour d’autres pathologies, et semblent bien tolérés. En bloquant l’activation de cette voie de signalisation, les chercheurs sont parvenus à faire diminuer la perte de poids de manière significative. Un essai clinique, chez l’Homme, devrait être planifié pour confirmer ces premiers résultats encourageants.


R.D.

Source : M. Gilabert et al, Pancreatic cancer-induced cachexia is Jak2-dependent in mice, Journal of Cellular Physiology, publication en ligne du 14 février 2014


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux