Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
09 septembre 2015

Récidives : quand le système immunitaire joue contre son camp

Certaines cellules du système immunitaire pourraient favoriser la récidive d’un cancer suite à un traitement de chimiothérapie. Des chercheurs ont décrypté le mécanisme et proposent une piste pour l’enrayer.

Le système immunitaire est un allié incontestable pour lutter contre les tumeurs, les succès récents des immunothérapies en témoignent. Mais ça n’est pas si simple !

Une étude publiée dernièrement montre que certaines cellules de ce système immunitaire favoriseraient la récidive après une chimiothérapie. Leur action pro-tumorale, indirecte, passerait par la reconstruction des vaisseaux sanguins endommagés lors du traitement.

Pour établir ces données, les chercheurs ont décrit en détail les mécanismes à l’œuvre lorsqu’une tumeur a été soumise à un traitement de chimiothérapie : un type bien particulier de cellules immunitaires, des macrophages, s’accumulent autour des vaisseaux sanguins qui irriguent la tumeur et œuvrent à leur reconstruction, à leur expansion. De cette façon, ces macrophages intra-tumoraux contribuent à l’approvisionnement – et donc à la multiplication – des cellules tumorales qui ont survécu à la chimiothérapie. Par ailleurs, la remise en place d’un réseau de vaisseaux sanguins faciliterait la dissémination des cellules métastatiques, expliquant un problème clinique majeur, à savoir le développement de métastases lors d’une récidive après chimiothérapie.

En décryptant les signaux moléculaires qui permettent aux macrophages intra-tumoraux de se concentrer autour des vaisseaux sanguins, les chercheurs ont identifié une cible potentielle pour limiter l’action de ces cellules immunitaires. Une molécule étant disponible pour bloquer cette cible, une étude pré-clinique a pu être mise en place. Ces résultats préliminaires montrent que l’émergence des récidives pouvait ainsi être efficacement ralentie par cette approche.


R.D.

Source : Hughes, R. et al ; Perivascular M2 Macrophages Stimulate Tumor Relapse after Chemotherapy; Cancer research; Septembre 2015


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux