Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
16 janvier 2020

Cancers bronchiques : une piste face aux résistances thérapeutiques

Des travaux soutenus par la Fondation ARC ont permis d’identifier un moyen de re-sensibiliser des tumeurs pulmonaires devenues résistantes à certaines thérapies ciblées.
 

Le dysfonctionnement du récepteur à l’EGF (l’EGFR, pour Epidermal Growth Factor Receptor) est impliqué dans le développement de nombreux cas de cancer du poumon. Pour les patients dont la tumeur est caractérisée par la présence de mutations qui activent anormalement l’EGFR, des thérapies ciblées ont été mises au point et, depuis 2005, font partie de l’arsenal thérapeutique disponible. Malheureusement, si leurs effets sont parfois spectaculaires, ils sont aussi souvent de courte durée. Constatant ces résistances thérapeutiques, les chercheurs ont progressivement décrit d’autres mutations qui expliquent la perte de sensibilité aux anti-EGFR. Ces travaux ont permis la mise au point d’une nouvelle génération d’anti-EGFR qui, elle aussi, fait face à l’émergence de nouvelles mutations capables d’insensibiliser les cellules cancéreuses à ces inhibiteurs…

Dans une étude publiée en décembre dernier, des chercheurs soutenus par la Fondation ARC ont ouvert une brèche : alors que l’on pensait que les anti-EGFR n’avaient plus aucun effet sur les récepteurs porteurs des mutations de résistance, ils sont parvenus à montrer que certaines voies moléculaires étaient activées lors du traitement. Plus précisément, ils ont décrit l’activation de mécanismes reposant sur la protéine NOTCH, bien connus des chercheurs et des médecins. Des expériences associant les anti-EGFR de dernière génération à des inhibiteurs de NOTCH ont enfin montré que ces derniers re-sensibilisaient les cellules aux anti-EGFR.

Avec ces travaux, une nouvelle voie s’est ouverte dans la mise au point de thérapies ciblées pour les patients atteints d’adénocarcinomes pulmonaires. Les premiers tests réalisés sur des cellules prélevées chez des patients ont été positifs, mais d’autres confirmations précliniques doivent encore arriver avant d’envisager un essai thérapeutique, dans les prochaines années.

 



R.D.

Source :Bousquet Mur, E. et al; Notch inhibition overcomes resistance to tyrosine kinase inhibitors in EGFR-driven lung adenocarcinoma; The Journal of Clinical Investigation; Décembre 2019


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux