Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
27 février 2020

Sarcomes, résultats encourageants pour une thérapie ciblée

Les résultats d’un essai soutenu par la Fondation ARC ouvrent des perspectives de recherche clinique dans la prise en charge des patients touchés par certains sarcomes osseux.

Les ostéosarcomes et les sarcomes d’Ewing sont des cancers rares qui se développent dans le tissu osseux. Les formes récidivantes de ces cancers font partie des situations que les médecins ne parviennent que trop peu à contrôler et pour lesquelles le besoin de nouvelles solutions thérapeutiques est criant. Face à cette situation, un essai clinique a été initié, avec le soutien de la Fondation ARC et de l’Institut national du cancer (dans le cadre des essais de phase précoce menés dans les centres labellisés par l’INCa, les CLIP²), pour évaluer la sécurité et l’efficacité d’une thérapie ciblée dirigée contre des protéines apparemment centrales dans le développement de ces cancers.

Le cabozantinib, déjà autorisée dans la prise en charge de certains cancers, est une molécule capable d’inhiber l’activité de deux protéines impliquées dans le développement d’une grande majorité de ces cancers rares : elle bloque le récepteur VEGFR2, qui stimule la formation vaisseaux sanguins, ainsi que la protéine MET, impliquée dans la transformation cancéreuse des cellules osseuses. Faisant suite à des résultats précliniques positifs, dix centres du groupe français des sarcomes ont mené l’essai CABONE auprès de 90 patients atteints d’ostéosarcomes ou de sarcomes d’Ewing.

Après un suivi médian de plus de 30 mois, les résultats se sont avérés encourageants. Au bout de six mois de traitement, 26 % des patients atteints de sarcome d’Ewing avaient bénéficié d’une réponse ; ce taux était de 12 % chez les patients atteints d’ostéosarcome, et la tumeur n’avait pas progressé dans 33 % des cas. Si des marqueurs prédictifs de réponse ont été identifiés chez les patients atteints d’ostéosarcomes (faible concentration du facteur de croissance vasculaire VEGF-A et concentration de la forme soluble de MET), aucun indicateur ne permettait d’anticiper le pronostic chez les patients atteints de sarcomes d’Ewing.

Ces résultats, qui peuvent sembler bien modestes, constituent une base encourageante afin d’envisager d’autres explorations, notamment dans le cadre d’un essai de phase III. Il faudra par exemple identifier plus précisément les personnes susceptibles de bénéficier de cette thérapie ciblée et considérer la possibilité de combinaisons thérapeutiques.  


R.D.

Source : Italiano, A et al; Cabozantinib in patients with advanced Ewing sarcoma or osteosarcoma (CABONE): a multicentre, single-arm, phase 2 trial; The Lancet Oncology; 17 février 2020


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux