Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Cancer colorectal métastatique : de l’importance d’une prise en charge diététique précoce

Une prise en charge diététique active et précoce des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique améliore significativement leur santé et leur qualité de vie.

Quelle place pour la prise en charge diététique des patients atteints de cancer ? Les enjeux sont de taille, deux enquêtes successives, menées en 2005 et en 2012, ayant montré que 4 patients sur 10 traités pour un cancer étaient dénutris. Dans certains cas, la fonte musculaire constitue même un risque direct pour la survie des patients ou, a minima, engendre une fragilité incompatible avec des traitements intensifs. Une équipe niçoise a voulu estimer l’efficacité d’une prise en charge diététique active et précoce auprès de patients atteints d’un cancer colorectal métastatique.

L’accompagnement nutritionnel des patients existe dans les centres de traitement du cancer. Mais en général les patients y sont adressés lorsqu’un état de dénutrition est constaté. Des médecins du CHU de Nice ont voulu savoir si une prise en charge diététique initiée dès la prise en charge d’un cancer avancé – un cancer colorectal métastatique en l’occurrence – permettait d’obtenir de bons résultats, notamment en termes de tolérance à la chimiothérapie.

La comparaison a donc été réalisée entre une prise en charge diététique standard déclenchée en cas de dénutrition définie par les recommandations actuelles et une prise en charge diététique initiée dès la consultation d’annonce, avec un bilan nutritionnel initial et un accompagnement rapproché (tous les 15 jours pendant 6 mois) qui incluait notamment une pesée régulière et la fixation d’objectifs énergétiques.

L’essai a été mené auprès de 173 patients traités par chimiothérapie et non dénutris à l’inclusion et répartis aléatoirement entre les deux options de prise en charge. Les investigateurs se sont principalement focalisés sur la survenue d’effets secondaires relativement sévères. Après un suivi d’un an, les résultats ont montré que la toxicité était réduite de 64 % chez les patients bénéficiant de l’accompagnement précoce et actif (50 % versus 67 %). Grâce à des apports énergétiques et protéiques globalement plus importants, seuls 15 % des patients étaient dénutris dans le groupe « accompagné » contre 31 % dans le groupe témoin. Cet accompagnement permettait en outre de réduire la prescription de compléments nutritionnels et le recours à la nutrition artificielle.


R. D.

Source : APMnews ; Cancer colorectal: une prise en charge diététique précoce réduit le taux de toxicités sévères liées à la chimiothérapie ; dépêche du 22 mars 2018


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtes assujetti à l'IFI (sous réserve de maintien du barème dans le cadre du projet de loi de finances 2018).