Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
Communiqué de presse

Cibler des tumeurs agressives à l’aide de nanocapsules chargées de chimiothérapie

La Fondation ARC remet 50 000 euros au chercheur Guillaume Bastiat, à Angers.

La Fondation ARC pour la recherche sur le cancer a remis aujourd’hui une subvention de 50 000 euros au chercheur Guillaume Bastiat, de l’Unité Micro Nanomédecines Translationnelles à Angers, pour ses travaux portant sur le cancer du cerveau le plus fréquent, le glioblastome, dont on recense 2 700 nouveaux cas, chaque année en France1.

Guillaume Bastiat
Guillaume Bastiat

Le glioblastome est un cancer très agressif, aujourd’hui incurable, caractérisé par la prolifération rapide des cellules tumorales qui infiltrent les tissus sains du système nerveux central. Aujourd’hui, le traitement de première intention est la chirurgie, lorsque la tumeur est située dans une zone opérable. Cependant, afin de réduire le risque de séquelles, le chirurgien intervient en tâchant de préserver au maximum le tissu cérébral de sorte qu’il demeure, quasi-inéluctablement, des cellules tumorales. L’intervention chirurgicale doit donc être le plus souvent complétée, après cicatrisation, par l’association d’une radiothérapie et d’une chimiothérapie (chimioradiothérapie). Cette deuxième séquence de traitement qui intervient un mois après l’opération laisse malheureusement le temps aux cellules tumorales résiduelles de proliférer. C’est pour y remédier que les recherches de Guillaume Bastiat visent à mettre au point un gel permettant la diffusion ciblée d’une chimiothérapie juste après l’opération.

« Le glioblastome est comme une pieuvre, explique le chercheur. Si la chirurgie parvient à en retirer la tête, elle peine à éliminer les tentacules, mêlées au tissu sain. Notre projet vise à mettre au point un gel composé de nanocapsules de chimiothérapie, qui sera déposé à la suite de l’intervention chirurgicale dans la cavité laissée par celle-ci, afin de détruire les cellules tumorales résiduelles. L’objectif est de cibler spécifiquement les cellules tumorales, grâce à un peptide intégré à la surface des nanocapsules, comme une sorte de clé, capable de se fixer sur un récepteur présent sur les cellules tumorales et qui, tel une serrure, leur permet d’y pénétrer pour y délivrer le traitement. »

Les nanocapsules qui composent le gel développé par l’équipe de Guillaume Bastiat ont la propriété de s’auto-associer les unes aux autres. Au contact de l’eau contenue dans les tissus environnants, elles se détacheront petit à petit, assurant une libération progressive du traitement. Le peptide permettra quant à lui une diffusion ciblée vers les cellules tumorales sans risque de lésion des cellules saines.

La première partie du projet de Guillaume Bastiat consiste à optimiser et à valider la formule du gel. Les étapes suivantes consisteront à étudier sur des souris la tolérance du gel et l’efficacité du traitement, en collaboration avec une équipe belge de l’Université catholique de Louvain. Si les conclusions de cette évaluation préclinique sont favorables, le projet devrait déboucher rapidement sur une évaluation du traitement chez les patients.

Lors de la remise de subvention, remerciant la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, Guillaume Bastiat a souligné l’importance du soutien de la Fondation ARC sans lequel ses recherches, qui nécessitent des matériels coûteux, ne pourraient pas être menées.

François Dupré, directeur général de la Fondation ARC, a salué, pour sa part, une unité de recherche à l’expertise scientifique exceptionnelle : « L’Unité Micro Nanomédecines Translationnelles développe des projets à forte valeur ajoutée technologique qui participent de la révolution thérapeutique en cours. Leur objectif est de permettre la mise au point de traitements de plus en plus précis et de plus en plus efficaces afin de sauver plus de vies. Le projet de Guillaume Bastiat représente un espoir pour les patients : il recèle un fort potentiel d’amélioration des traitements d’un cancer au pronostic sombre, et la technologie qu’il développe pourrait être appliquée ensuite à d’autres tumeurs. »

Sur la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer

Grâce à son expertise scientifique et à sa capacité à mobiliser les plus grands experts français et internationaux, la Fondation ARC joue un rôle essentiel dans la recherche sur le cancer pour contribuer à l’objectif de la guérison de 2 cancers sur 3 en 2025. En France et au niveau international, la Fondation ARC identifie, sélectionne et met en oeuvre des programmes concernant l’ensemble des champs de la cancérologie : recherche fondamentale, translationnelle et clinique, épidémiologie, sciences humaines et sociales. La Fondation ARC se veut un catalyseur pour fédérer les acteurs et aiguiller la recherche jusqu’au développement d’applications efficaces au bénéfice des patients et au service de l’intérêt général.


Sur les dix dernières années, de 2007 à 2016, la Fondation ARC a attribué son soutien à 96 projets menés par les chercheurs de la région Pays de Loire pour un montant de près de 4,3 millions d’euros.

 

La Fondation ARC est agréée par l’organisme de contrôle le « Don en confiance » depuis 1999.

 


Contact

Pour toute question, merci de contacter Véronique Simon, Responsable relations presse.

Par email :

Par téléphone : 01 45 59 59 85 / 06 73 14 38 79


1. Zouaoui S, Rigau V, Mathieu-Daudé H, Darlix A, Bessaoud F, Fabbro-Peray P et al. L. « Recensement national histologique des tumeurs primitives du système nerveux central : résultats généraux sur 40 000 cas, principales applications actuelles et perspectives ». Neurochirurgie 2012; 58:4-13.


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtres assujetti à l'IFI.