Back to top

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Ensemble, agissons pour guérir

2 cancers sur 3 d'ici 2025

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Ensemble, agissons pour guérir

2 cancers sur 3 d'ici 2025

03 octobre 2018

Étude EXPRESS : le recrutement des patients continue

Initiée en 2016, l’étude EXPRESS vise à mieux comprendre dans quelles circonstances certaines thérapies ciblées ont une efficacité remarquable.

Promue par UNICANCER, coordonnée par Olivia Le Saux aux Hospices Civils de Lyon et Antoine Italiano, à l’Institut Bergonié (Bordeaux) et financée par la Fondation ARC, l’étude EXPRESS continue de recruter toujours plus des patients atteints d’un cancer métastatique ou localement avancé et ayant présenté une réponse exceptionnelle et inattendue à une thérapie ciblée.

Aujourd’hui, des dizaines de thérapies ciblées ont été développées. Malheureusement, elles ne sont jamais efficaces chez tous les patients, même parmi ceux qui portent l’anomalie moléculaire ciblée par la thérapie en question. Pouvoir prédire la réponse à une thérapie ciblée est un enjeu majeur de la prise en charge des patients atteints d’un cancer métastatique ou localement avancé, afin qu’ils puissent être orientés le plus rapidement possible vers le traitement le plus adapté à leur situation. Dans ce contexte, l’étude EXPRESS (EXcePtional RESponSe) devrait apporter de précieuses réponses.

Alors que de nombreuses études visent à comprendre les mécanismes qui permettent aux tumeurs d’échapper à l’action des thérapies ciblées, l’étude EXPRESS propose un contrepied. Promue par UNICANCER, coordonnée par Olivia Le Saux aux Hospices Civils de Lyon et Antoine Italiano, à l’Institut Bergonié (Bordeaux) et financée par la Fondation ARC, cette étude cherche en effet à identifier les situations dans lesquelles ces thérapies ont un effet exceptionnel. La méthodologie de l’approche, particulièrement originale, sera présentée le 20 octobre prochain au grand congrès de la Société européenne d’oncologie médicale (l’ESMO).

Aujourd’hui, 63 patients ont déjà été inclus dans l’étude, grâce à la participation d’une trentaine de centres. A terme, cette étude doit inclure 264 patients adultes atteints d’un cancer solide au stade avancé ou métastatique (cancer du sein, cancer du poumon, cancer colorectal, cancer de l'ovaire, cancer du rein ou mélanome cutané) et ayant présenté une réponse à une thérapie ciblée pendant au moins six mois. Les centres qui prennent en charge de tels patients sont donc invités à soumettre leur dossier médical en vue d’une éventuelle inclusion via l’adresse express@unicancer.fr, ou bien se rendre sur la page internet dédiée pour toute information : unicancer.fr


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux