Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
18 juillet 2017

La radiomique, entre imagerie et big data

Un des axes majeurs du développement de l’imagerie médicale repose sur l’analyse à grande échelle des données provenant des examens classiques d’imagerie.

L’objectif de cette discipline, que les chercheurs appellent la « radiomique », est de mieux caractériser les tumeurs, en exploitant de manière approfondie des données directement contenues dans les approches classiques d’imagerie.

Pour parvenir à extraire une information d’ordre biologique (le degré d’agressivité des cellules cancéreuses, par exemple) à partir d’une « simple » image, les chercheurs établissent des relations statistiques entre des masses considérables de données d’imagerie et les informations disponibles par ailleurs, qu’elles soient d’ordre cliniques, biologiques, voire génétique. Cette mise en relation nécessite l’adaptation d’outils de traitement des données et la création d’algorithmes dédiés à la gestion des « big data ».

Derrière cette démarche, rien de révolutionnaire : les radiologues ont toujours proposé une interprétation clinique des clichés ! L’enjeu est ici de changer d’échelle et de parvenir à déceler dans des images – dont la précision ne cesse de croître – des informations qui ne sont pas lisibles par un œil humain.


R. D.


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux