Back to top

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Agissons contre le cancer du sein

pour protéger les femmes qui nous sont chères

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Agissons contre le cancer du sein

pour protéger les femmes qui nous sont chères

Tumeur pulmonaire et tissu osseux, les dessous d’une relation à distance

Une étude met en lumière la stimulation réciproque qui s’établit entre les tumeurs pulmonaires et le tissu osseux distant.

Les métastases provenant de cancers pulmonaires se développent souvent dans le tissu osseux des patients et un nombre croissant de travaux révèlent les liens qui se tissent entre les cellules métastatiques et le microenvironnement osseux qui les accueille… Une étude, publiée début décembre dans le journal Science, révèle que la relation entre les cellules cancéreuses et les cellules de l’os s’établit bien plus tôt, avant même l’émergence de la moindre métastase.

Pour mettre en lumière cette relation, les chercheurs ont accumulé un monceau de preuves impressionnant, décryptant chaque parole d’un dialogue fourni, grâce à des expériences réalisées in vitro comme in vivo. Bon nombre d’observations ont par ailleurs été confirmées par l’analyse d’échantillons obtenus auprès de 70 patients.

Ils ont tout d’abord montré que la présence d’une tumeur pulmonaire induisait une augmentation sensible de la densité des os. Cette augmentation était due à une stimulation des ostéoblastes, les cellules responsables, entre autre, de produire la matrice osseuse. Réciproquement, les chercheurs ont observé que ces ostéoblastes activés par la tumeur favorisaient la croissance de celle-ci ! En l’occurrence, cet effet était assuré par des globules blancs biens spécifiques, infiltrés au sein de la tumeur mais produits dans la moelle osseuse, sous l’influence des fameux ostéoblastes… Pour affiner encore la compréhension des mécanismes en jeu, les chercheurs sont non seulement parvenus à identifier le signal qui, via la circulation sanguine, permet à la tumeur de signaler sa présence aux ostéoblastes, mais aussi à caractériser précisément la nature des globules blancs qui transitent depuis l’os jusqu’à la tumeur pulmonaire.

Derrière la compréhension de cette relation à distance complexe, ce sont bien-sûr des pistes thérapeutiques qui transparaissent, avec la possibilité de stratégies visant à couper le dialogue entre les deux partenaires. Enfin, si les observations concernaient ici les cancers du poumon, rien n’empêche de penser que le tissu osseux soit aussi susceptible d’entretenir une telle relation avec d’autres cancers, comme les tumeurs mammaires par exemple.


R. D.

Source : Engblom, C. et al ; Osteoblasts remotely supply lung tumors with cancer-promoting SiglecFhigh neutrophils; Science, 1er décembre 2017


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtes assujetti à l'IFI (sous réserve de maintien du barème dans le cadre du projet de loi de finances 2018).