Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
29 mai 2019

Tumeurs intestinales : aux origines des cellules souches cancéreuses

Certaines cellules cancéreuses ont la capacité de donner naissance à l’ensemble, souvent très divers, des cellules constitutives de la tumeur. Grâce à des travaux soutenus par la Fondation ARC, l’origine et la nature intime de ces cellules souches sont un peu mieux comprises dans les tumeurs intestinales. Encore une fois, la nature est plus complexe que ce que l’on imaginait jusqu’à présent.

Dans un tissu sain, il est rare de ne pas trouver des populations de cellules qui conservent une plasticité suffisante pour être en mesure de se multiplier puis, le cas échéant, pour évoluer et donner naissance à différents types de cellules, spécialisées dans une fonction bien précise. Ces cellules souches permettent à notre organisme de se régénérer, à nos tissus de cicatriser, de s’adapter à des variations de l’environnement… Les chercheurs ont montré, depuis plusieurs années, que de telles cellules existaient aussi dans les tumeurs. Les cellules souches cancéreuses (CSC) ont ainsi été mises en cause dans les phénomènes de résistance aux traitement et, surtout, dans la récidive, quelques CSC persistant après une chirurgie ou toute autre thérapie étant capables de régénérer une tumeur dans toute sa complexité. Pour mieux connaître ces cellules, l’équipe de Silvia Fre à l’Institut Curie (Paris), soutenue par la Fondation ARC, s’est penchée sur leurs origines dans les tumeurs de l’intestin.

Plus précisément, les chercheurs se sont penchés sur les cellules qui exprimaient la protéine Notch1. Celle-ci est en effet non seulement impliquée dans le développement tumoral dans l’intestin, mais elle a aussi été identifié comme un « marqueur » des cellules souches saines dans cet organe. Pour mieux connaître le rôle de cette protéine dans les cellules cancéreuses, l’équipe de Silvia Fre a donc analysé les gènes qui s’exprimaient en même temps que Notch1 dans les cellules cancéreuses. Leurs résultats ont montré que les cellules cancéreuses « Notch1+ » avaient bien un profil de CSC, mais qui différait des CSC que les chercheurs connaissaient déjà dans ces tumeurs.

Ces résultats montrent que la diversité des CSC est certainement aussi complexe que celle des cellules souches présentes dans les tissus sains. Concrètement, ils ouvrent la voie à d’autres explorations permettant l’identification de cibles thérapeutiques à même d’assécher la ressource en cellules cancéreuses des tumeurs de l’intestin et du côlon.

 


R.D.

Source : Mourao, L. et al; Lineage tracing of Notch1-expressing cells in intestinal tumours reveals a distinct population of cancer stem cells; Scientific Reports; publié en ligne le 29 janvier 2019


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux