Back to top

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Ensemble, agissons pour guérir

2 cancers sur 3 d'ici 2025

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Ensemble, agissons pour guérir

2 cancers sur 3 d'ici 2025

Transmission : les témoignages

Découvrez les témoignages de trois bienfaiteurs de la Fondation ARC.

Legs

 

Nicole M., Grenoble

Nicole M"A l’issue du décès de mon mari, n’ayant pas d’enfants, j’ai décidé de faire un legs au profit de la recherche sur le cancer. Très concernée par cette cause, j’ai interrogé la Fondation ARC qui a rapidement répondu à mes questions et m’a adressé sa brochure Libéralités (legs, donations, assurances-vie). Quelques mois plus tard, ayant obtenu de la Fondation ARC les garanties qui me tenaient à cœur, j’ai été en capacité de déposer mon testament chez mon notaire. J’ai souhaité que ce legs d’un appartement en ville puisse notamment permettre de soutenir des jeunes chercheurs en Post Doctorat dans leur parcours."

 

 

 

Simone P., Isère

Simone P"Donatrice de très longue date, je conserve depuis plus de vingt ans tous les journaux que la Fondation ARC m’adresse chaque trimestre et je commence à avoir une belle collection. Je regrette vivement de n’avoir pas encore eu l’occasion de pouvoir me rendre aux remises de subvention que la Fondation organise une année sur deux, à Lyon ou à Grenoble, car je suis avec attention les avancées de la recherche et j’aime échanger avec des chercheurs.

Comme je l’ai exprimé en 2011, dans un courrier adressé au Président de la Fondation ARC, je souhaitais m’engager plus avant pour soutenir la recherche contre le cancer. Je connaissais bien le soutien qu’un particulier pouvait apporter à une cause d’intérêt général car mon mari était notaire, tout comme son père l’était avant.

Aussi, en 2014 au décès de mon mari, n’ayant pas d’enfants, je me suis rapprochée de mon notaire afin d’officialiser mon engagement envers la Fondation ARC. C’est ainsi que j’ai désigné la Fondation ARC légataire à mon décès. Ma confiance leur est pleinement acquise pour que les fonds que je laisserai contribuent à l’accélération de la recherche sur le cancer. Les chercheurs ont tant besoin du soutien du plus grand nombre pour combattre ce fléau !"

 


Mauricette et Jack, Paris

Mauricette et Jack"C’est à la suite du deuxième cancer du sein de Mauricette que nous sommes devenus donateurs, à la Fondation ARC, en 2004. Quelques années plus tard, l’âge de la retraite arrivant, nous nous sommes demandé ce que nos biens deviendraient après notre décès. A ce moment-là, après d’autres rechutes de Mauricette, nous avions pu apprécier le sérieux des programmes de recherche sur le cancer financés par la Fondation ARC et il fut évident pour nous de nous rapprocher de leur service chargé des legs. Les traitements de Mauricette s’étaient bien déroulés et il nous semblait naturel d’apporter notre contribution à la cause cancer.

Ainsi, 2011, nous avons demandé à la Fondation ARC une brochure d’information sur les libéralités (legs, assurances-vie, donation) puis nous avons rencontré la personne chargée de la relation avec les testateurs. Nous n’avions pas de volonté particulière en termes d’affectation de nos biens car les équipes de chercheurs de la Fondation Arc nous semblaient plus à même de déterminer les domaines de recherche sur lesquels des investissements seraient utiles lors de notre décès.

Après plusieurs échanges avec la Fondation ARC, c’est en 2012 que nous avons pris notre décision de leur léguer nos assurances-vie à notre décès. Nous avons déposé et fait enregistrer notre testament chez notre notaire, et les banques dépositaires de nos assurances-vie ont également enregistré que la Fondation ARC était notre seul bénéficiaire après le dernier vivant.

En 2015, afin d’apporter de façon simple un soutien régulier aux chercheurs nous avons décidé de passer au prélèvement automatique mensuel.

L’année suivante, comme nous étions redevables de l’Impôt sur la Fortune, là encore nous avons choisi de faire bénéficier la Fondation ARC de notre contribution.

Aujourd’hui, nous sommes âgés respectivement de 88 et 84 ans, nous nous approchons de nos 65 ans de mariage et continuons à avoir des relations avec la Fondation ARC, lors de leurs Journées Jeunes Chercheurs ou encore à l’occasion de la remise de subvention à une équipe de chercheurs qu’elle finance."



Les prénoms et villes sont réels, seules les photos ont été changées pour respecter la confidentialité de nos bienfaiteurs.


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux