Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

L'alimentation

Si certains aliments augmentent le risque de cancer, d’autres ont un effet protecteur et sont à favoriser.

Les risques d'une alimentation déséquilibrée

Certaines habitudes alimentaires sont impliquées dans la survenue des cancers.

Consommer certains aliments en trop grande quantité augmente le risque de cancers.

  • Des substances présentes dans les viandes rouges ou générées lors de la cuisson ou la salaison de celles -ci ont un effet mutagène.
  • Le sel, en agressant la muqueuse gastrique facilite l'émergence de tumeurs.
  • Les compléments alimentaires à base de bêtacarotène, à forte dose, interagissent avec la fumée de tabac ou l'amiante et favorisent le développement de cancers. 

Adopter une alimentation équilibrée et variée

Si certains aliments augmentent le risque de cancer, d’autres ont un effet protecteur et sont à favoriser.

Les agences de santé recommandent de :

  • limiter sa consommation de viande rouge à moins de 500 g par semaine et celle de charcuterie à moins de 50 g par jour ;
  • consommer au maximum 6 g de sel quotidiennement (réduire l’ajout de sel pendant et après cuisson, réduire la consommation d’aliments transformés salés) ;
  • consommer au moins 400 g de fruits et légumes par jour, c’est-à-dire cinq portions. Ils sont une source précieuse d’antioxydants, de vitamines et de fibres ;
  • consommer trois produits laitiers par jour (en les variant), le calcium, certains composés du lait ou même des ferments lactiques pouvant jouer un rôle protecteur ;
  • favoriser les aliments céréaliers complets (pain, riz…) et les légumes secs (lentilles, haricots secs), bénéfiques du fait de leur forte teneur en fibres.

Pour en savoir plus sur la prévention nutritionnelle des cancers consultez le site du réseau NACRe (réseau National Alimentation Cancer Recherche).

 

Question // Manger "bio" protège-t-il du cancer ?

Réponse :

Non ! Les rares études menées jusqu'à présent ne permettent pas d'affirmer que l'alimentation biologique réduit les risques de cancer. Les apports nutriotionnels des fruits et légumes, quel que soit leur mode de production, sont bénéfiques pour la santé et permettent de réduire les risques de cancer


Article réalisé avec le concours de l'équipe de coordination du Réseau National Alimentation Cancer Recherche (NACRe - www.inra.fr/nacre


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Fondation ARC, reconnue d’utilité publique.