Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
regular_donation

Les cancers de l'ovaire

Qu'est-ce qu'un cancer de l'ovaire ?

Les ovaires renferment les ovules et produisent les hormones sexuelles de la femme : la progestérone et les oestrogènes. On distingue les tumeurs ovariennes épithéliales (les plus fréquentes) des tumeurs non épithéliales (environ 10 % des cas de cancers de l’ovaire).

Que sont les ovaires ?

Les ovaires sont deux glandes de forme ovoïde, mesurant en moyenne 2 cm sur 4 cm. Ils sont situés de part et d’autre de l’utérus et reliés à celui-ci via les trompes de Fallope. Chaque ovaire est situé dans une cavité tapissée par une membrane appelée le péritoine.

Ovaire
Représentation et anatomie des ovaires.
©sophiejacopin.com

Les ovaires font partie des organes génitaux féminins. Dès la puberté jusqu’à la ménopause, ils assurent deux fonctions essentielles :

  • ils produisent les cellules sexuelles féminines appelées ovules. Les ovaires libèrent mensuellement un ovule qui chemine par les trompes de Fallope jusque dans la cavité de l’utérus. Si un spermatozoïde le féconde durant ce trajet, l’ovule aboutira à la formation d’un embryon ;
  • ils produisent la progestérone et les oestrogènes, deux hormones sexuelles féminines qui régulent le cycle menstruel et définissent les caractères sexuels secondaires (sein, silhouette, voix…). La production de ces hormones dépend d’autres hormones sécrétées par le système nerveux central.

Les ovaires sont constitués de différents tissus. La couche externe est appelée épithélium. À l’intérieur de l’ovaire, on distingue les cellules stromales qui forment un tissu de soutien de la glande et les cellules germinales qui donnent les ovules après maturation.


Que sont les cancers de l'ovaire ?

Il n’existe pas un mais plusieurs types de cancer ovarien, selon la nature des cellules touchées.

Les tumeurs épithéliales sont les plus nombreuses : développées à partir de l’épithélium, elles représentent 90 % des cas de cancer ovarien. Parmi ces tumeurs, 10 à 15 % sont qualifiées de « borderline » ou de « frontière » : ce sont des lésions dont l’évolution est plus favorable et la gravité moindre que les autres tumeurs épithéliales. En règle générale, elles sont facilement traitées par chirurgie.

Les tumeurs non épithéliales représentent environ 10 % des cancers de l’ovaire : on distingue principalement les tumeurs germinales et les tumeurs stromales selon la nature des cellules à partir desquelles elles se développent. Elles surviennent en général chez des personnes plus jeunes, voire adolescentes.

 

 

 

Le cancer de l'ovaire en chiffres

Le cancer de l’ovaire est le huitième cancer le plus fréquent chez la femme en France, avec 4 620 nouveaux cas estimés en 2011.L'âge moyen des patientes lors du diagnostic est de 65 ans. Le cancer de l'ovaire représente également la quatrième cause de décès par cancer dans cette population, avec près de 3 150 décès chaque année.


Ce dossier a été réalisé avec le concours du Docteur Isabelle Ray-Coquard, oncologue médical au Centre Léon Bérard (Lyon).