Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

En 2016, 24 projets ont reçu le soutien de la Fondation ARC.

En 2016, plus de 1,6 millions d’euros alloués à la recherche sur ce cancer

Il existe plus de 200 tumeurs primitives du cerveau différentes.

Les cancers du cerveau

Le cerveau contrôle la plupart des fonctions de l’organisme. Des tumeurs peuvent s’y développer à tout moment de la vie. Selon leur nature, les possibilités de traitement et le pronostic de la maladie diffèrent.

C’est grâce au système nerveux que le fonctionnement normal d’un être humain est rendu possible : transmission des informations sensorielles, réalisation des mouvements, contrôle du fonctionnement des organes, cognition (mémoire, langage, raisonnement, jugement, apprentissage…) et psychisme. On distingue le système nerveux central du système nerveux périphérique.

Les symptômes & le diagnostic

Les symptômes des cancers du cerveau dépendent de la localisation exacte de la tumeur. Pour poser le diagnostic, l'imagerie et la biopsie sont des outils essentiels.

Les symptômes

Lorsque la tumeur est de petite taille, elle n’entraîne généralement aucun symptôme. Mais plus elle grossit, plus les symptômes peuvent survenir.

Les maux de tête (ou céphalées) constituent le symptôme le plus fréquent, quel que soit le type de tumeur cérébrale. Ils se manifestent souvent le matin, parfois accompagnés de nausées et/ou de vomissements. Ils sont dus à la masse de la tumeur qui comprime la région où elle est localisée. En grossissant, la tumeur peut en effet limiter la circulation normale du liquide dans lequel baigne le cerveau (le liquide céphalorachidien). Cela se traduit par une hyperpression dans le crâne (ou hypertension intracrânienne). Lorsque le liquide s’accumule de manière importante, on parle d’hydrocéphalie.

Certains patients présentent aussi des convulsions ou crises d’épilepsie, parfois dès les tous premiers stades de la maladie ou plus tardivement. Elles peuvent s’accompagner ou non d’une perte de connaissance. Elles sont souvent le point de départ du diagnostic.


Le diagnostic

Les symptômes n'étant pas spécifiques, plusieurs examens sont nécessaires pour poser un diagnostic.

L’examen clinique

Le médecin interroge le patient : il récapitule avec lui son histoire médicale, ses antécédents familiaux et les signes cliniques qui pourraient faire suspecter une tumeur au niveau du cerveau. Ensuite, il pratique un examen clinique. Il vérifie les fonctions intellectuelles, le langage, la qualité de l’ouïe, de la vision, du toucher, de la force des membres, la coordination des gestes, des réflexes, de l’équilibre…


Vivre avec & après la maladie

Les séquelles dues aux tumeurs du cerveau peuvent être temporaires ou définitives. Leur impact sur la vie quotidienne est variable : trouble de l’élocution, altération des mouvements ou de la cognition…

Une prise en charge adaptée est proposée pendant et/ou après la maladie pour les atténuer et aider le patient à retrouver une vie aussi normale que possible.

Après le diagnostic d’un cancer, les patients peuvent ressentir différentes émotions, parfois contradictoires. Ils peuvent éprouver des sentiments allant de l’optimisme au désespoir, du courage à l’anxiété selon les moments. Les proches eux aussi, sont très souvent affectés.

Toutes ces réactions sont parfaitement normales chez des personnes confrontées à un tel bouleversement. En général, les patients réagissent mieux face au choc émotionnel s’ils peuvent en parler ouvertement avec leur famille ou des amis. Le soutien des proches, l’écoute et l’empathie du personnel soignant facilitent l’acceptation de la maladie et, à terme, l’efficacité des traitements. Par ailleurs, le patient peut recourir à une écoute ou une aide psychologique : au sein des services médicaux, un spécialiste, psychologue ou psycho-oncologue est généralement disponible pour écouter et échanger.


ON PEUT TOUS
S’ENGAGER !

Faire un don, organiser une collecte, devenir partenaire, s’informer sur les legs et assurances-vie… Les moyens de s’engager contre le cancer sont multiples.

Ensemble, accélérons la recherche pour sauver plus de vies.

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Fondation ARC, reconnue d’utilité publique. SIREN : 752 064 949