Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

En 2016, 29 projets de recherche ont reçu le soutien de la Fondation ARC

En 2016, plus de 6 millions d’euros alloués à la recherche sur ce cancer

Environ 39 500 nouveaux cas de cancers du poumon diagnostiqués en 2011

2e cancer le plus fréquent chez l'homme et 3e chez la femme

Les cancers du poumon

En France, le cancer du poumon est l’un des cancers les plus fréquents, que ce soit chez l'homme et, de plus en plus, chez la femme.

On distingue les cancers du poumon dits « à petites cellules » de ceux dits « non à petites cellules ».

Les poumons constituent la majeure partie de l'appareil respiratoire. Au nombre de deux, ils se situent dans la cage thoracique et sont séparés l'un de l'autre par une région appelée le médiastin.

Les symptômes & le diagnostic

Plus le diagnostic de cancer bronchique est posé tôt, meilleur sera la prise en charge de la maladie et plus grandes seront les chances de survie du patient.

Les symptômes

Le poumon étant dépourvu de terminaisons nerveuses, une tumeur bronchique localisée n'est pas forcément douloureuse.

Ces douleurs commencent à apparaître quand la tumeur atteint certains tissus proches comme la plèvre, appuie sur des structures nerveuses avoisinantes ou s'étend à d’autres organes (métastases cérébrales, osseuses, hépatiques...).

Pour favoriser un diagnostic précoce et ainsi améliorer le pronostic vital de la maladie, il est recommandé de consulter en cas de toux rebelle, d'essoufflement, de sifflement respiratoire, d'infections bronchiques répétées, de crachats de sang, de douleur dans la poitrine, de modification de la voix ou de gonflement permanent de la face et du cou.


Le diagnostic

L’examen clinique suivi d'une radiographie thoracique sont les premières étapes pour diagnostiquer un cancer du poumon.

Lorsque l'anomalie est difficile à détecter en raison de sa localisation ou de sa petite taille, le médecin peut également prescrire une fibroscopie bronchique (appelée également endoscopie bronchique ou bronchoscopie) et un examen d’imagerie, appelé scanner ou tomodensitométrie.


Vivre avec & après la maladie

L’annonce d’un cancer constitue un traumatisme pour le patient et ses proches. En parler peut aider à accepter la maladie.

Cette étape est essentielle : elle contribue à l’efficacité des traitements et facilite l’apprentissage des nouvelles habitudes qui leur sont consécutives.

Ne pas perdre pied et éviter les baisses de moral contribuent à l’efficacité des traitements contre le cancer. Pour s’impliquer pleinement dans sa prise en charge, il est précieux que le patient soit entouré de ses proches et d personnel soignant. L’objectif est qu’il puisse exprimer ses inquiétudes et trouver des réponses à ses questions.

Plusieurs dispositifs extérieurs à la famille et à l’équipe soignante peuvent également aider le patient à accepter la maladie et devenir acteur de son combat.


ON PEUT TOUS
S’ENGAGER !

Faire un don, organiser une collecte, devenir partenaire, s’informer sur les legs et assurances-vie… Les moyens de s’engager contre le cancer sont multiples.

Ensemble, accélérons la recherche pour sauver plus de vies.

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtres assujetti à l'IFI.