Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10

95 % des cancers colorectaux sont diagnostiqués après 50 ans

Le dépistage des cancers

Le dépistage permet de diagnostiquer à un stade précoce le cancer et prévenir son apparition. Aujourd'hui, les dépistages du cancer colorectal, du sein et du col de l'utérus font l'objet de recommandations nationales.

Le dépistage

La prévention et le dépistage ont pour objectif de réduire la fréquence ou la gravité de certains cancers, en évitant leur survenue ou en les détectant précocement.

Le dépistage permet de détecter un cancer à un stade précoce, même si il n’y a pas encore de symptôme ; il facilite ainsi le diagnostic des tumeurs de très petites tailles.

Il est également précieux lorsqu’il permet de déceler des lésions pré-cancéreuses, avant qu’elles n’évoluent en cancer. Les traitements alors proposés sont moins lourds et les effets secondaires liés aux traitements sont réduits. Grâce au dépistage, les chances de prévenir et guérir la maladie sont augmentées.

Les modalités du dépistage

Le dépistage peut être organisé ou individuel :

  • dépistage organisé : les autorités de santé invitent les personnes en fonction de leur âge et leur sexe à réaliser un examen ;
  • dépistage individuel : le dépistage est décidé conjointement par le médecin et son patient, en fonction de critères personnels.

Dépistage : vrai ou faux ?

Question // S'il y a plusieurs cancers du sein ou colorectal dans ma famille, est-ce que je dois me faire dépister plus tôt ?

Réponse :

Oui et non. Selon vos antécédents personnels et familiaux, votre médecin traitant évaluera la situation et vous orientera si nécessaire vers un médecin spécialiste. En cas de prédisposition génétique avérée, le rythme des dépistages (mammographie et /ou coloscopie), qui pourra être mis en place plus tôt que celui recommandé à la population générale, sera adapté à votre risque individuel.

Question // Etant vaccinée contre le HPV, est-ce que je suis dispensée de me soumettre au frottis.

Réponse :

Non. La vaccination contre le HPV (papillomavirus humain) ne dispense jamais d’un suivi gynécologique. S’il permet d’éviter environ 70 % des cas de cancers du col de l’utérus, le vaccin ne protège pas contre tous les types de virus responsables de ces cancers. Il est très important de faire des frottis.

Question // La coloscopie est-elle inévitable pour dépister un cancer colorectal ?

Réponse :

Oui et non. La coloscopie est un examen de dépistage obligatoire pour les personnes à risque ou présentant des résultats positifs au test immunologique. Si vous ne présentez pas de symptômes et aucune histoire familiale de cancer colorectal, vous serez invité (à partir de 50 ans) à réaliser un simple test immunologique de prélèvement de selles. Dans le cas où le test est positif, la coloscopie est l’examen de référence pour préciser le dépistage.


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Fondation ARC, reconnue d’utilité publique.