Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
regular_donation

Les avancées réalisées grâce à vous

La recherche sur le cancer avance et ses découvertes ont permis, notamment depuis ces dix dernières années, d’accroître de manière significative les chances de guérison des patients.

Plus de 60 % des cancers peuvent désormais être guéris et les projets que nous avons soutenus ensemble hier y ont directement contribué.

 

DE NOUVELLES AVANCÉES EN 2023

Découvrez les avancées rendues possibles grâce à votre aide en 2023, notamment sur les cancers du foie, du rein, du poumon et les leucémies.

 

 

 

 

 

Avancée réalisée :

Un nombre important d’adultes atteints de leucémies aigues lymphoblastiques T sont à haut risque de rechute, or après rechute le taux de survie à 5 ans est de l’ordre de 5 %. Le besoin de thérapies innovantes est donc urgent. Les chercheurs soutenus par la Fondation ARC ont développé une nouvelle molécule pour bloquer l’activité d’une enzyme contribuant à la résistance des cellules leucémiques à la chimiothérapie. Une évaluation en laboratoire a montré que cette molécule est très prometteuse pour éliminer les cellules leucémiques en association avec une chimiothérapie.

Par l’équipe de Patrice Dubreuil et Xavier Morelli au Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille.

 

 

 

 

Avancée réalisée :

Les carcinomes rénaux à cellules claires représentent 75 % des cancers du rein. Traités par immunothérapie au stade avancé, ces cancers y résistent dans 40 % des cas. Les chercheurs soutenus par la Fondation ARC ont montré que la présence de certaines cellules, appelées myofibroblastes, était associée à la résistance de ces cancers à l’immunothérapie. Si cette signature de réponse à l’immunothérapie est confirmée, elle permettra d’identifier à l’avance les patients à risque de résistance afin de leur proposer rapidement d’autres traitements.

Par les équipes du Pr Gabriel Malouf à l’Institut de génétique, biologie moléculaire et cellulaire à Illkirch.

 

 

 

 

Avancée réalisée :

Cancer du foie le plus fréquent, le carcinome hépatocellulaire survient généralement dans le contexte d’une fibrose hépatique. Les chercheurs ont montré, en laboratoire, que bloquer l’action pro-tumorale de la protéine Claudine-1 réduit le risque de cancer en cas de fibrose et arrête la progression des tumeurs hépatiques déjà formées. Issues du soutien de la Fondation ARC, ces découvertes ont contribué à l’évaluation clinique de nouvelles approches préventives et thérapeutiques des cancers du foie et pourront également s'appliquer aux cancers du rein et du poumon.

Par l’équipe du Pr Thomas Baumert à l’IHU de Strasbourg.

 

 

 

 

Avancée réalisée :

Il est connu que le risque de cancer augmente avec l’âge mais l’impact biologique du vieillissement dans le développement des cancers reste peu étudié. Dans le cadre d’un ambitieux programme destiné à mieux comprendre comment les cancers du poumon se forment chez les plus âgés, les chercheurs soutenus par la Fondation ARC ont montré que des anomalies génétiques survenant au cours du vieillissement provoquent un affaiblissement de cellules immunitaires dont le rôle est de protéger les poumons. Cette découverte ouvre de nouvelles perspectives pour identifier les spécificités biologiques des cancers du poumon chez les patients âgés.

Par l’équipe du Dr Nicolas Manel à l’Institut Curie à Paris.

 

 

Votre soutien à la recherche a été déterminant en 2023, un immense merci.
En 2024, poursuivons notre mobilisation aux côtés des chercheurs !


Contenus en lien avec cet article