Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

La pollution de l'air

En 2013, les chercheurs du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) classaient la pollution de l’air extérieur dans le groupe des agents cancérigènes de type I pour l’Homme.

La pollution de l'air est une des premières causes environnementales de décès par cancer.

Estimée responsable de 223 000 décès par cancer du poumon sur l'année 2010 dans le monde, la pollution de l'air a été classée comme cancérogène pour l'homme par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) en 2013.

Bien qu’elles puissent être naturelles, les principales sources de pollution extérieure sont liées à l'activité humaine: industrie, raffinage de pétrole, chauffage, moteurs diesel, engrais ou pesticides.

En France, la qualité de l'air intérieur constitue également une préoccupation de santé publique. On estime qu'une personne passe en moyenne 85 % de son temps dans des environnements clos, exposée à de multiples polluants : fumée de tabac, émissions de chauffages, de matériaux d'isolation, de produits d'entretien et de bricolage, de désodorisants ou encore de pesticides domestiques.

Le lien entre la pollution de l’air et le cancer du poumon est bien établi : 6 à 11 % des décès par cancer du poumon seraient attribuables à l’exposition chronique aux particules fines, 5 % à 10 % seraient dus au radon issu des irradiations naturelles des sols granitiques d’habitations.

En revanche, l’impact des polluants de l’air sur la survenue d’autres cancers (vessie, VADS, hémopathies malignes, etc.) reste à préciser. Le benzène est, par exemple, fortement associé à des cas de leucémie. L’inhalation du formaldéhyde augmente le risque de cancer du nasopharynx. L’impact des pesticides est en question dans la survenue de tumeurs cérébrales et de certaines hémopathies malignes. 

51,3% des Français considèrent que respirer un air pollué favorise « certainement » l’apparition d’un cancer. Des recherches complémentaires sont donc nécessaires pour mieux identifier les expositions aux polluants de l’air associées à la survenue de cancers et élaborer de nouvelles stratégies préventives.


 


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Fondation ARC, reconnue d’utilité publique.