Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Projet soutenu

Identifier les marqueurs prédictifs d’une réponse tumorale exceptionnelle à un traitement ciblé

Présentation de l’étude EXPRESS, promue par UNICANCER et coordonnée par Olivia Le Saux aux Hospices Civils de Lyon et Antoine Italiano, à l’Institut Bergonié (Bordeaux).
Une faible proportion de patients atteints de tumeurs solides (environ 10%) répondent de façon exceptionnelle à une thérapie ciblée permettant à leur tumeur de régresser considérablement, voire de disparaitre et ce pendant une durée prolongée. L’étude EXPRESS, promue par UNICANCER et coordonnée par Olivia Le Saux aux Hospices Civils de Lyon et Antoine Italiano, à l’Institut Bergonié (Bordeaux), a pour objectif de comprendre pourquoi. Les chercheurs recrutent des patients ayant présenté une réponse exceptionnelle à une thérapie ciblée puis analysent le génome de leur tumeur pour tenter d’identifier un profil génétique associé à ce phénomène. A la clé : la possibilité de prédire la réponse à ces traitements et mieux comprendre la biologie du cancer. En 2016, nous avons choisi de soutenir ce projet à hauteur de 1 073 911 euros.

Contexte et objectif du projet

EXPRESSChez les patients atteints de tumeurs solides qui reçoivent une thérapie ciblée, l’efficacité du traitement est très variable et le plus souvent limitée dans le temps. Néanmoins, dans environ 10% des cas, une réponse exceptionnelle peut survenir. Cela signifie soit que la tumeur réduit de manière très importante par rapport à sa taille initiale voire disparait et devient indétectable à l’imagerie (réponse complète) soit que la maladie est contrôlée pendant une durée particulièrement longue par rapport à la majorité des patients dans une même situation. Les médecins et chercheurs supposent qu’une information génétique plus stable dans les cellules cancéreuses pourrait expliquer leur très bonne sensibilité au traitement. Pour vérifier cette hypothèse, Olivia Le Saux aux Hospices Civils de Lyon et Antoine Italiano, à l’Institut Bergonié (Unicancer - Bordeaux) coordonnent le projet EXPRESS (pour EXceptionnal RESponSe), destiné à étudier les caractéristiques génétiques des tumeurs des patients « répondeurs exceptionnels ».

Cette étude actuellement active inclura à terme 264 patients adultes atteints d’un cancer solide au stade avancé ou métastatique (cancer du sein, cancer du poumon, cancer colorectal, cancer de l'ovaire, cancer du rein ou mélanome cutané) et ayant présenté une réponse à une thérapie ciblée pendant au moins six mois.

L’originalité de l’étude EXPRESS est qu’elle s'intéresse à des patients qui vont bien. Ils sont donc par définition plus difficiles à contacter car ils se rendent moins souvent à l’hôpital. Tous les établissements français prenant en charge de tels patients et rencontrant un cas de réponse exceptionnelle sont invités à participer en soumettant le dossier du patient, sous réserve de disposer d’un échantillon de sa tumeur avant traitement. Ils peuvent le faire via l’adresse express@unicancer.fr, ou bien se rendre sur la page internet dédiée pour toute information : www.unicancer.fr/rd-unicancer/etude-express.

Les coordonnateurs estiment qu’une cinquantaine de centres devraient se joindre au projet et prévoient une phase de recrutement de trois ans. Les chercheurs séquenceront l’ADN des cellules tumorales afin de répertorier les anomalies génétiques affectant l’ensemble des gènes associés aux processus tumoraux.

Ils espèrent ainsi identifier un profil génétique associé à la réponse exceptionnelle. Cela permettrait à la fois de mieux prédire la réponse aux thérapies ciblées dans le cadre des cancers étudiés mais également de mieux comprendre la biologie du cancer.

Les porteurs du projet

Pour faire suite au départ à l’étranger de Charles Ferté, oncologue à Gustave Roussy et initiateur de ce projet en 2016, Olivia Le Saux, chef de clinique et cancérologue aux Hospices Civils de Lyon et Antoine Italiano, cancérologue à l’Institut Bergonié (Bordeaux) en ont repris la coordination. Olivia Le Saux s’intéresse à l’étude génomique des tumeurs et leur caractérisation moléculaire. Elle a déjà participé à plusieurs travaux dans ce sens afin de contribuer à l’amélioration des traitements et le projet EXPRESS, unique en France, s’inscrit parfaitement dans ce contexte. Quant à Antoine Italiano, il est l’investigateur principal de plusieurs essais cliniques destinés à évaluer des médicaments anticancéreux au stade précoce de leur développement. Pouvoir identifier des patients éligibles à un traitement ou qui vont répondre efficacement à celui-ci est sa priorité.

Pour confirmer la nature exceptionnelle de la réponse à la thérapie ciblée, un comité de revue se réunit chaque mois et étudie les dossiers des patients en cours d’inclusion. Il est composé d’un ou plusieurs experts pour chaque type de tumeur solide.

Notre soutien

En 2016, nous avons décidé de soutenir ce projet à hauteur de 1 073 911 €.


R. D.


Contenus en lien avec cet article

Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux