Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Projet soutenu

Permettre aux enfants d’accéder aux traitements innovants : l’essai AcSé-ESMART

La mise en œuvre d’un essai clinique de dimension européenne permet aux enfants atteints de cancers et en échec de traitements ou en récidive d’accéder aux traitements innovants.

L’essai clinique AcSé-ESMART a pour objectif d’évaluer la faisabilité et la pertinence clinique de l’administration de traitements innovants sur la base des anomalies moléculaires identifiées dans les tumeurs des enfants, des adolescents et des jeunes adultes qui sont en échec thérapeutique ou en récidive. La mise en place d’un tel essai permet à ces patients d’accéder de façon parfaitement contrôlée à une médecine de précision en pleine expansion. Nous soutenons, à hauteur de 999 152 euros, le déploiement, en France, de cet essai majeur pour l’oncologie pédiatrique.

Contexte et objectif du projet

Si la grande majorité des cancers qui surviennent chez les enfants et les adolescents sont très bien soignés (plus de 80 % de survie à cinq ans chez les jeunes patients), des progrès importants doivent encore être réalisés lorsque les traitements standards ne sont pas ou plus efficaces. Pour faire face à ces situations, le développement d’une médecine de précision adaptée aux jeunes patients semble être une stratégie prometteuse. Pour qu’elle soit mise en place, il est nécessaire de développer des essais cliniques validant les approches méthodologiques comme les nouvelles molécules disponibles.

Dans ce cadre, l’essai AcSé-ESMART a été mis en place en 2016, dans le cadre du programme Accès sécurisé aux thérapies ciblées innovantes (AcSé), lui-même initié en 2013 par l’Institut national du cancer. Il s’agit d’un essai destiné à évaluer la faisabilité et la pertinence clinique de l’administration de traitements innovants sur la base des anomalies moléculaires identifiées dans les tumeurs d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes en échec thérapeutique ou en récidive. Cet essai permet de proposer à ces jeunes patients des thérapies ciblées ou des immunothérapies adaptées au mieux au profil moléculaire de leur maladie tel qu’il peut être établi au moment où la maladie met en échec les traitements (et non lorsque le diagnostic initial est réalisé).

Les cinq thérapies innovantes proposées à l’heure actuelle sont mises à disposition gratuitement par les laboratoires pharmaceutiques qui ont accepté de s’engager dans le projet (à ce jour AstraZeneca, BMS et Novartis). Réparties dans sept bras de traitement, elles sont prescrites seules, associées entre elles ou en association avec une chimiothérapie. Début 2018, le protocole est en cours d’amendement pour introduire trois nouveaux médicaments (fournis par AstraZeneca, BMS et Celgene) dans trois nouveaux bras de traitement.

Depuis son ouverture, l’essai a inclus 75 jeunes patients en France. Parmi eux, 59 ont été orientés vers l’essai AcSé-eSMART par l’intermédiaire du programme MAPPYACTS (en savoir plus) qui a permis d’établir le profil moléculaire de leur tumeur. Afin d’élargir la portée de l’essai à plus d’enfants à travers l’Europe, AcSé-EMSART est en cours d’ouverture aux Pays-Bas, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie et en Espagne.

Le porteur de projet

Birgit GeoergerL’essai AcSé-eSMART est promu par Gustave Roussy et réalisé dans le cadre de l’ITCC (Innovative Therapies for Children with Cancer in Europe). Birgit Geoerger, médecin chercheur du département de pédiatrie à Gustave Roussy (UMR 8203 Laboratoire de vectorologie et thérapeutiques anticancéreuses) en est l’investigatrice principale. Neuf centres de soins sont actuellement impliqués dans l’essai à travers la France (Gustave Roussy, Villejuif ; Hôpital de la Timone, Marseille ; Institut Curie, Paris ; CHU Angers ; CHU Nantes ; Centre Léon Bérard, Lyon ; Centre Oscar Lambret, Lille ; Hôpital Trousseau, Paris ; Hôpital Robert Debré, Paris).

 

 

Notre soutien

En 2016, nous avons choisi de soutenir, aux côté de l’Institut national du cancer (INCa) et de l’association Imagine for Margo, le déploiement de l’essai AcSé-ESMART en France, à hauteur de 999 152 euros.


R. D.


Contenus en lien avec cet article

Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux