Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Le soleil et les UV

Le soleil est indispensable à notre vie et à notre équilibre psychologique. Ses rayonnements peuvent toutefois engendrer beaucoup de dégâts, notamment des cancers de la peau. Pour les éviter, apprenons à les connaître et protégeons-nous !

Les risques des rayonnements UV

Qu’ils soient d’origine naturelle (le soleil) ou artificielle (les cabines de bronzage et les lampes individuelles), les rayonnements ultraviolets sont nocifs pour notre corps. On distingue généralement les UVA des UVB, mais tous deux peuvent provoquer des cancers. Il est donc primordial de s‘en protéger.

Des effets immédiats

Sur la peau
Les rayonnements ultraviolets entraînent des coups de soleil qui peuvent aller de la rougeur à la brûlure grave. 
Certains médicaments et cosmétiques rendent la peau plus sensible, voire allergique aux rayons du soleil. Ils peuvent provoquer des irritations, rougeurs, enflures et brûlures. Si vous prenez des médicaments, informez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.

Sur les yeux
Les UV peuvent provoquer des ophtalmies (équivalent d’un coup de soleil) : les paupières sont gonflées et ne peuvent plus s’ouvrir, les yeux sont rouges, des troubles de la vision peuvent apparaître temporairement.

Sur l'organisme
Après une exposition prolongée au soleil, l’organisme peut réagir par une insolation, qui provoquera des nausées, des frissons, des douleurs, voire l’évanouissement. Ce « coup de chaleur » peut avoir des conséquences très graves. Il est indispensable de consulter un médecin, surtout pour les nourrissons et les personnes âgées.

Le saviez-vous ?

Le soleil est aussi un allié ! Les rayons du soleil apportent de la chaleur et de la lumière, qui sont importantes pour notre bien-être général. Ils stimulent la production de vitamine D par
les cellules de la peau, un composé essentiel pour la fixation du calcium et du phosphore par les os. Le soleil peut également participer au traitement de certaines maladies, comme le psoriasis.

Des effets à plus long terme

Sur la peau
L’exposition aux UV provoque le vieillissement prématuré de la peau, qui s’épaissit progressivement et perd de sa souplesse. La formation de rides et de taches pigmentées s’accélère. La kératose solaire est fréquente chez les personnes âgées exposées toute leur vie au soleil : elle correspond à un épaississement de la couche cornée de l’épiderme lié à la prolifération de cellules précancéreuses.

Sur les yeux
L’exposition au soleil sans protection peut entraîner la cataracte, qui est une opacification de tout ou partie du cristallin. Cette maladie des yeux entraîne une baisse de l’acuité visuelle.

Les risques de cancer

Les rayonnements UVA et UVB perturbent l’ADN des cellules et peuvent entraîner l’apparition
de cellules cancéreuses. Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) classe depuis 2009 les rayons UV comme cancérigènes pour l’homme. Les cellules cancéreuses peuvent apparaître au niveau de la peau.


Se protéger : les bons gestes

Eviter les effets néfastes du soleil, c’est assez simple… à condition de savoir quand et de quoi se protéger.

Des règles de base à respecter par tous 

  1. Ne pas s'exposer durant la mi-journée, soit de 12 h à 16 h en France métropolitaine. Le soleil est alors au plus haut dans le ciel et l’intensité des rayonnements ultraviolets à son maximum.
  2. Se couvrir. Portez le plus souvent possible des vêtements secs, couvrants, légers, idéalement à mailles serrées. Couvrez-vous avec un chapeau à bords larges et portez des lunettes de protection solaire « Catégorie CE 3 ou 4 » dont la monture enveloppe bien vos yeux. 
  3. Rechercher l'ombre. Que ce soit en ville ou dans la nature, préférez les endroits ombragés. À la plage, sachez qu’à l’ombre du parasol, vous n’êtes pas entièrement protégé. 
  4. Utiliser des cosmétiques anti-solaires efficaces*. La crème doit être appliquée, au minimum toutes les deux heures, sur les parties découvertes du corps. Après avoir travaillé, nagé, joué ou fait du sport en plein air, une application toutes les 20 minutes est nécessaire. 

*L’indice 30 est à privilégier, 15 minimum.

Le saviez-vous ?

Les méfaits du soleil sont causés par les rayons UV, qui ne provoquent pas de sensation de chaleur. Ainsi, méfiez-vous lorsqu’il fait frais, sous un ciel nuageux ou avec du vent.

Des grains de beauté à surveiller régulièrement ! 

Christiane V.
60 ans

Grâce à un dépistage et à une intervention précoce, je n'ai pas eu de métastases et j'ai pu guérir.

L’évolution des grains de beauté doit être surveillée régulièrement. Cinq critères peuvent constituer des signes d’alerte : on parle de la règle ABCDE. 

  • Asymétrie : un grain de beauté s'étend davantage d'un côté que de l'autre ;
  • Bords irréguliers ; 
  • Couleur non homogène : un grain de beauté présente plusieurs couleurs (brun, noir, bleu ou rouge) ; 
  • Diamètre : un grain de beauté mesure plus de 5 mm de diamètre ; 
  • Evolution : un changement rapide de taille, de forme, de couleur ou d'épaisseur.

Un autre très bon indicateur est le signe du « vilain petit canard », c’est-à-dire un grain de beauté différent des autres (les individus ayant tendance à avoir le même type de grain de beauté sur tout le corps).  

Attention !

Attention, la présence d’un ou plusieurs de ces signes ne signifie pas forcément que vous soyez atteint d’un mélanome, mais il est préférable de consulter sans attendre votre médecin.

 


Questions / Réponses

 

Question // La peau s'habitue-t-elle au soleil ?

Réponse :

Non ! Le bronzage est une « barrière » naturelle pour se protéger du soleil, mais elle reste superficielle et ne filtre qu’une partie des UV. Une peau bronzée n’est pas protégée contre le risque de cancer.

Question // Les séances d’UV en cabine de bronzage sont-elles moins nocives que le soleil ?

Réponse :

Non ! Les UV artificiels reçus en cabine ne font que s’ajouter aux rayonnements du soleil, augmentant ainsi le risque de cancer. La fréquentation des cabines de bronzage est fortement déconseillée.

Question // Le soleil est-il plus dangereux en altitude ?

Réponse :

Oui ! Une grande partie des UV émis par le soleil est filtrée par l’atmosphère. Ainsi, plus l’altitude est élevée, plus l’intensité des UV est importante. 

Question // La crème solaire suffit-elle à protéger la peau ?

Réponse :

Non ! « L’écran total » n’existe pas : même les crèmes d’indice de protection 50, continuent à laisser passer 2 % des rayonnements UV.
Ainsi, l’utilisation seule d’un produit anti-solaire ne suffit pas pour se protéger et ne permet en aucun cas de s’exposer plus longtemps.

 


Télécharger notre dépliant

Ce dépliant de la collection Sensibiliser et prévenir apporte une information fiable et accessible au grand public.

Soleil et UV

« Soleil et UV – quels risques ? Comment se protéger ? » propose une synthèse des connaissances sur les effets des rayonnements UV, notamment sur le risque de cancer de la peau et rappelle les moyens de s’en protéger.

Edition 2014, en collaboration avec Pierre Cesarini, directeur général de l’association Sécurité solaire (www.soleil.info).



Ce dossier a été réalisé avec le concours de Pierre Cesarini, Directeur général de l'association Sécurité solaire.


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtres assujetti à l'IFI.