Je veux m’informer sur les cancers et plus précisément sur les cancers du poumon
Back to top

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Ensemble, agissons pour guérir

2 cancers sur 3 d'ici 2025

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Ensemble, agissons pour guérir

2 cancers sur 3 d'ici 2025

Les cancers du poumon

En France, le cancer du poumon est l’un des cancers les plus fréquents, que ce soit chez l’homme et, de plus en plus, chez la femme. On distingue les cancers du poumon dits « à petites cellules » de ceux dits « non à petites cellules ».

Ce dossier a été réalisé avec le concours du Docteur Benjamin Besse, médecin oncologue responsable du comité de pathologie thoracique au centre de lutte contre le cancer Gustave Roussy (Villejuif) et de l'Institut d'Oncologie Thoracique.

Entre 2012 et 2016, 98 projets de recherche ont reçu le soutien de la Fondation ARC

Entre 2012 et 2016, plus de 12 millions d’euros alloués à la recherche sur ce cancer

Plus de 49 000 nouveaux cas de cancers du poumon diagnostiqués en 2017

2e cancer le plus fréquent chez l'homme et 3e chez la femme

Introduction

Les poumons constituent la majeure partie de l’appareil respiratoire. Au nombre de deux, ils se situent dans la cage thoracique et sont séparés l’un de l’autre par une région appelée le médiastin : cette région contient le cœur, de grosses artères et veines, des nerfs, la trachée, l’œsophage et des ganglions lymphatiques. Le poumon droit comporte trois parties appelées lobes, et le poumon gauche en possède deux.

En savoir plus sur les poumons et les cancers du poumon

Les symptômes et le diagnostic

Plus le diagnostic de cancer du poumon est posé tôt, meilleure sera la prise en charge de la maladie et plus grandes seront les chances de survie du patient. C’est pourquoi il est important de consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes.

Les traitements

Il existe trois principaux types de traitements du cancer du poumon : la chirurgie, la radiothérapie et les traitements systémiques (ou généraux) comme la chimiothérapie, les thérapies ciblées ou l’immunothérapie. Ces options thérapeutiques peuvent être utilisées seules ou associées. La prise en charge des cancers du poumon avancés a été transformée ces dernières années par la personnalisation des traitements.

Vivre avec et après la maladie

L’annonce d’un cancer constitue un traumatisme pour le patient et ses proches. En parler peut aider à accepter la maladie. Cette étape est essentielle : elle contribue à l’efficacité des traitements et facilite l’apprentissage des nouvelles habitudes qui leur sont consécutives.

Ne pas perdre pied et éviter les baisses de moral contribuent à l’efficacité des traitements contre le cancer. Pour s’impliquer pleinement dans sa prise en charge, il est précieux que le patient soit entouré de ses proches et du personnel soignant.

Lire la suite

Les espoirs de la recherche

La recherche en cancérologie pulmonaire est très active et a fait des progrès considérables ces dernières années. Elle se concentre essentiellement sur la recherche de nouvelles cibles et de combinaisons de traitements.

Lire la suite

Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux