Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Les cancers du rein

Qu'est-ce qu'un cancer du rein ?

Les cancers du rein sont des cancers peu fréquents. Ils ne touchent généralement qu’un seul des deux reins, sauf dans les formes héréditaires de la maladie. Dans la plupart des cas, il s’agit de carcinomes dits « à cellules claires ».

Que sont les reins ?

L’anatomie

Rein
Représentation de la localisation des reins dans l'abdomen et anatomie du rein.
©sophiejacopin.com

Les reins sont des organes en forme de haricot de 10 à 12 cm de long sur 5 à 7 cm de large. Notre organisme comporte deux reins disposés de façon symétrique dans l’arrière de l’abdomen, à hauteur des deux dernières côtes. Leur principale fonction est de produire l’urine.

Chaque rein est constitué de plusieurs parties ayant chacune des fonctions précises : 

  • la capsule fibreuse externe protège le rein ;
  • situé juste en dessous de la capsule, le parenchyme rénal contient les structures qui assurent les principales fonctions du rein. Il contient les néphrons, des structures microscopiques chargées de produire l’urine. On dénombre plus d’un million de néphrons dans chaque rein. Chacun d’entre eux est constitué d’un glomérule et d’un tubule. Le glomérule filtre le sang et relargue l’urine dans le tubule ;
  • les calices et le bassinet, situés au cœur de chaque rein, sont chargés de collecter l’urine produite au niveau du parenchyme. Telle la ramification inversée d’un arbre, les tubules convergent dans les calices qui eux-mêmes déversent l’urine dans le bassinet. Depuis le bassinet, l’urine est finalement évacuée vers la vessie à travers l’uretère.

 

 

 

 

 

 

Leur rôle

Les reins sont chargés de filtrer le sang pour éliminer les déchets et les toxines de l’organisme qui sont ensuite évacués via l'urine. Les reins assurent également d’autres fonctions essentielles :

  • ils régulent la pression artérielle et le volume de sang circulant dans l’organisme ;
  • ils assurent l’équilibre du sang en eau et en ions (sodium, potassium, calcium…) ;
  • ils produisent des hormones essentielles à l’assimilation du calcium (calcitriol) et à la production de globules rouges par la moelle osseuse (érythropoïétine).

Les cancers du rein

Les cancers du rein se développent le plus souvent chez l’adulte. En effet, il n’existe qu’une forme rare de cancer du rein qui touche l’enfant : le néphroblastome ou tumeur de Wilms (environ 120 nouveaux cas chaque année en France).

La grande majorité des cas de cancers du rein de l’adulte sont des carcinomes qui se sont développés à partir de cellules du revêtement interne des tubules du rein. Selon l’aspect microscopique des cellules qui les composent, ces carcinomes sont classés en deux catégories :

  • les adénocarcinomes à cellules claires, qui tiennent cette appellation de leur aspect microscopique, sont les plus fréquents et représentent près de 75 % des cancers du rein ;
  • les carcinomes à cellules non claires regroupent plusieurs autres sous-types de cancers du rein : le carcinome tubulopapillaire (15 % des cas), le carcinome chromophobe (5 %) et le carcinome médullaire (5 %).

Ce dossier présente le schéma général du traitement des tumeurs rénales à cellules claires, les plus fréquentes. Les autres cancers du rein, plus rares, relèvent souvent de traitements similaires mais demandent parfois une prise en charge spécifique qui n’est pas développée ici.

Les cancers du rein en chiffres

En France, le cancer du rein représente le septième type de cancer le plus fréquent chez l’adulte, avec 11 500 nouveaux cas en 2012. Il constitue la neuvième cause de décès par cancer en France. Environ deux cas sur trois sont diagnostiqués chez les hommes et après 40 ans : la fréquence des diagnostics augmente avec l’âge pour atteindre un maximum autour de 75 ans.


Ce dossier a été réalisé grâce au concours du Dr Bernard Escudier, Gustave Roussy (Villejuif) et du Pr Jean-Jacques Patard, service d'urologie au CHU Bicêtre (Kremlin-Bicêtre).


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux