Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
23 janvier 2020

Cellules CAR T, un dispositif pour les adapter aux tumeurs solides

Des chercheurs américains ont mis au point un dispositif qui permettrait aux immunothérapies, qui mettent en œuvre des lymphocytes génétiquement modifiés, d’agir sur des tumeurs solides.

Lorsque les premiers résultats d’essais cliniques ont été communiqués il y a environ 3 ans, les cellules CAR T ont provoqué un véritable séisme dans la prise en charge des jeunes patients atteints de cancers hématologiques : des enfants pour qui aucune option thérapeutique ne semblait plus fonctionner ont vu leur tumeur devenir indétectable en quelques semaines après l’injection d’une seule dose de ces fameux lymphocytes T modifiés génétiquement. Malheureusement, ces résultats remarquables, qui ont donné lieu à deux autorisations de mise sur le marché en 2018, restent limités au traitement de certains cancers du sang. Les tumeurs solides étant apparemment moins sensibles à l’action des cellules immunitaires modifiées.

Pour dépasser cette limite, les chercheurs explorent plusieurs approches. L’une d’elles, dont les premiers résultats ont récemment été publiés, repose sur l’utilisation d’un matériau inerte aux propriétés intéressantes : le nitinol, associant nickel et titane. Un film très fin de nitinol a été produit et « chargé » de cellules CAR T puis apposé à la surface de tumeurs ovariennes. Les analyses réalisées dans ce modèle expérimental ont révélé aux chercheurs américains que le film mis au point par leurs soins permettait aux cellules immunitaires génétiquement modifiées d’être efficacement délivrées à la tumeur sous-jacente. Celles-ci parvenaient à se multiplier et à faire régresser les tumeurs.

La nature du film de nitinol a en outre permis aux chercheurs d’explorer d’autres pistes dans la réalisation d’implants chargés en cellules CAR T. Exploitant les propriétés de mémoire de forme du matériau, les chercheurs ont généré des tubes de quelques millimètres au lieu d’un simple film. Dans cette configuration, le cellules CAR T semblaient disposer d’une « niche » encore plus favorable à leur multiplication et à leur dissémination, une niche capable de résister à l’invasion de cellules cancéreuses ou aux contraintes physiques imposées par une éventuelle croissance tumorale. En conclusion, les auteurs considèrent que cet outil constitue une plateforme à considérer pour envisager la mise au point de traitements d’immunothérapies cellulaires contre les tumeurs solides.

 


R.D.

Source : Coon, M.E. et al; Nitinol thin films functionalized with CAR-T cells for the treatment of solid tumours; Nature biomedical engineering; décembre 2019


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux