Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Les leucémies de l'adulte

Leucémies de l'adulte : les espoirs de la recherche

La recherche vise aujourd’hui à mieux comprendre les anomalies génétiques à l’origine des différents types de leucémies. Cette approche devrait permettre d’apporter des solutions thérapeutiques plus spécifiques, et donc plus efficaces.

Comprendre la génétique des leucémies…

Aujourd’hui, on ne considère plus les leucémies comme des maladies uniques mais comme des entités regroupant des formes cliniques de pronostics très variés. Les travaux des chercheurs permettent de mieux comprendre les mécanismes qui conduisent à la transformation de cellules normales en cellules leucémiques. Ils montrent qu’il existe des anomalies génétiques spécifiques pour chaque type de leucémie.

... pour affiner les stratégies thérapeutiques…

Identifier les caractéristiques génétiques de chaque type de leucémie est primordial pour établir des diagnostics précis qui guideront les médecins dans le choix des traitements à administrer aux patients. Ces caractéristiques peuvent en outre apporter des informations sur le pronostic de la maladie utiles à sa prise en charge. Pour les formes les moins graves, un allègement de protocole peut être étudié dans le cadre d’un essai clinique. Pour les formes de pronostic plus lourd, la recherche vise à l’inverse à consolider le traitement avec des protocoles plus complets.

... et en développer de nouvelles.

La mise en évidence d’anomalies génétiques ou moléculaires associées aux différentes formes de leucémies permet aussi la mise au point de traitements. L’objectif de nombreuses équipes de recherche est d’identifier de telles anomalies afin de développer des stratégies thérapeutiques les ciblant de manière spécifique.

Ce type de démarche a déjà permis la mise au point de médicaments de thérapie ciblée utilisés contre la leucémie myéloïde chronique (imatinib, dasatinib, nilotinib). Ils agissent en bloquant des protéines anormales fabriquées à partir de l’information codée par des gènes anormaux.

Des approches différentes sont également développées :

  • dans la leucémie aiguë promyélocytaire (forme rare et particulière de leucémie aigüe – 120 nouveaux cas par an en France), il s’avère possible de corriger le défaut génétique à l’origine de la maladie : une substance naturelle, l’ATRA (ou acide tout-trans-rétinoïque, un dérivé de la vitamine A), permet de transformer les cellules leucémiques en cellules normales. Des chercheurs étudient la possibilité de parvenir au même résultat dans le cas d’autres leucémies.
  • dans beaucoup de leucémies aiguës, il apparaît que certains gènes sont inactifs sans qu’on sache pourquoi. En comprenant l’origine de ce phénomène, il pourrait être possible de le contrecarrer et ainsi de lutter contre la maladie.
La Fondation ARC et la recherche sur les leucémies de l'adulte

Entre 2008 et 2012, 359 projets en lien avec les leucémies de l’adulte ont été financés pour un montant total de plus de 24,6 millions d’euros. Ces programmes de recherche visent à mieux comprendre les mécanismes fondamentaux qui conduisent une cellule normale à devenir leucémique, à découvrir de nouvelles thérapies et à améliorer les traitements existants.

 

Mieux comprendre le processus de cancérisation…

Plusieurs projets subventionnés par la Fondation ARC étudient les altérations biologiques ou génétiques à l’origine des différents types de leucémies. Un des aspects les plus analysés est le blocage du processus qui permet la formation des différents types de globules blancs à partir des cellules souches hématopoïétiques (processus de « différenciation »). Ce blocage est en effet une des causes majeures d’apparition des leucémies. Les chercheurs travaillent aussi à l’identification des protéines défaillantes qui sont impliquées dans le développement des leucémies. 

 

... pour développer de nouvelles pistes thérapeutiques…

L’identification de telles protéines laisse envisager la mise au point de médicaments qui les cibleraient et restaureraient leur fonction normale. De plus, en décryptant les mécanismes fondamentaux de la cancérisation, les chercheurs peuvent découvrir des « signatures moléculaires » qui constituent non seulement des cibles thérapeutiques potentielles, mais aussi des biomarqueurs pour le diagnostic et le suivi de l’évolution de la maladie.

 

… et améliorer l’efficacité des traitements existants.

La Fondation ARC soutient également des travaux visant à augmenter l’efficacité des chimiothérapies et diminuer leurs effets secondaires. D’autres ont pour objectif de comprendre pourquoi certaines cellules cancéreuses résistent à des thérapies pourtant efficaces sur la majorité des cellules leucémiques, ou encore de perfectionner le procédé d’allogreffe. Ces recherches sont destinées à améliorer la prise en charge des patients et ainsi, les taux de guérison.


Ce dossier a été réalisé avec le concours du Pr Didier Blaise du département d’onco-hématologie et de transplantation et thérapie cellulaire à l’Institut Paoli-Calmettes à Marseille et du Pr émérite Eliane Gluckman, directeur scientifique d’Eurocord, AP-HP, Université Paris VII Hôpital Saint-Louis à Paris.


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux