Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Journée mondiale contre le cancer : le 4 février 2021

Depuis sa création au début des années 2000, la journée du 4 février est devenue chaque année un moment de mobilisation internationale contre le cancer où Etats, organisations, sociétés, patients, citoyens, etc. sensibilisent le plus grand nombre aux principaux enjeux de la lutte contre la maladie.

Qu’est-ce que la Journée mondiale contre le cancer ?

La Journée mondiale contre le cancer est une initiative de l’Union internationale contre le cancer, organisation internationale qui rassemble plus de 1 200 organisations à travers 172 pays et dont la Fondation ARC est membre.

À l’occasion de cette journée qui a lieu le 4 février partout dans le monde, l’UICC invite chaque pays à mettre en place des actions de mobilisation pour sensibiliser à la maladie et aux grands enjeux actuels de santé publique : développement de la prévention et du dépistage, accès de toutes et tous au diagnostic, aux traitements et aux soins ; promotion et encouragement des innovations et de la recherche ; mise en place de plans d’actions nationaux ; empowerment ; évolution de la place et du regard porté sur les malades, etc.

 

Quels sont les enjeux du 4 février 2021 ?

Cette année, au regard du contexte international marqué par la pandémie de la COVID-19 et de l’actualité française liée au lancement d’une nouvelle stratégie de lutte contre le cancer, la Journée mondiale de lutte contre le cancer 2021 portera sur deux actualités majeures :

  • Au niveau international, l’UICC met en lumière comment les organisations et individus ont répondu de manière héroïque à la pandémie afin de maintenir les progrès réalisés dans la lutte contre le cancer. Dans ce cadre, elle donne la parole au personnel soignant, aux scientifiques, aux volontaires et aux militant-e-s travaillant dans lutte contre le cancer de par le monde. L’UICC les remercie, de même que les organismes gouvernementaux, pour tout le travail engagé ces douze derniers mois face à la pandémie. Le thème de la Journée mondiale contre le cancer, « Je Suis et Je Vais » reflètera cet esprit extraordinaire, ainsi que la résilience des organisations et individus engagés dans la lutte contre le cancer. Les témoignages que l’UICC a récoltés cette dernière année sont publiés ce 4 février sur une page dédiée du site officiel (en anglais) de la Journée mondiale contre le cancer.
  • En France, la journée sera marquée par l’annonce de la nouvelle stratégie décennale de lutte contre les cancers qui, dans la continuité du 3ème Plan cancer, orientera la politique nationale d’action contre cette maladie pour les dix années à venir. Cette stratégie sera officiellement présentée lors des Rencontres de l’Institut national du cancer.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter le site officiel de la Journée mondiale contre le cancer et ses nombreuses ressources pour rejoindre la mobilisation notamment sur les réseaux sociaux : www.worldcancerday.org/fr

 

Journée mondiale Cancer

 

Le cancer en France

Depuis 2004, le cancer est la première cause de mortalité prématurée en France, devant les maladies cardiovasculaires. Le cancer est la première cause de mortalité chez l’homme et la deuxième chez la femme. En 2018, 382 000 nouveaux cas de cancer ont été diagnostiqués en France.

Depuis 30 ans, le nombre global de nouveaux cas de cancer en France augmente chaque année. Cela s’explique principalement par le vieillissement de la population – qui fait exploser le nombre de cancers du sein ou de la prostate – et l’amélioration des méthodes diagnostiques. Le maintien ou l’augmentation de certains comportements à risque dans la population favorise cette tendance : pour exemple, les chiffres du cancer du poumon chez les femmes augmentent depuis que le tabagisme s’est installé dans leurs habitudes.

Les cancers les plus fréquents chez l’homme sont les cancers de la prostate (50 430 nouveaux cas en 2015), puis ceux du poumon (31 231 cas en 2018) et du côlon-rectum (23 216 cas en 2018). Chez la femme, le cancer du sein est le plus fréquent (58 459 cas en 2018), suivi du côlon-rectum (20 120 cas en 2018) et du poumon (15 132 cas en 2018).

Le nombre de décès par cancer a été estimé à 157 400 en 201 soit respectivement 89 600 chez les hommes et 67 800 chez les femmes.

Le saviez-vous ?

Le taux de guérison progresse : les progrès de la recherche ont permis ces dernières années d'augmenter le taux de guérison. Pour la plupart des cancers, on parle de guérison quand aucun signe de rechute n'a été décelé pendant une période de 5 ans après le traitement. Ce taux de guérison varie fortement selon la localisation du cancer. Entre 1989 et 2005, la survie est passée de 80 à 87 pourcent pour les cancers du sein, de 72 à 94 pourcent pour les cancers de la prostate, de 54 à 63 pourcent pour le cancer colorectal mais seulement de 13 à 17 pourcent pour les cancers du poumon. (Source INCa)

En permettant de mieux comprendre la maladie et ses mécanismes biologiques, en mettant au point des innovations thérapeutiques très prometteuses notamment dans le domaine de médecine de précision, la recherche a récemment conduit à la réalisation d’importants progrès en matière de prévention et de traitement des cancers.

Pour en savoir plus sur les chiffres du cancer en France : www.e-cancer.fr


 


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux