Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Le cancer colorectal

Cancer colorectal : le dépistage organisé

En France, un programme de dépistage organisé du cancer colorectal est mis en place sur l’ensemble du territoire depuis 2010. Il s’adresse aux personnes âgées de 50 à 74 ans.

Un dépistage organisé consiste à inviter une population, reconnue comme étant à risque de cancer, à faire un test. L’objectif est de réduire la mortalité globale liée à cette maladie dans la population générale, en repérant précocement les éventuelles tumeurs. Ainsi, le dépistage organisé du cancer colorectal cible les hommes et les femmes âgés de 50 à 74 ans : ces personnes sont invitées tous les deux ans à pratiquer un test de dépistage.

Qui
Les hommes et femmes
âgés de 50 à 74 ans
Comment
Test immunologique
Quand
Tous les deux ans

Le test immunologique

Le test immunologique est le test de référence pour mettre en évidence ou non la présence de sang dans les selles. Il repose sur l’utilisation d’anticorps capables de repérer spécifiquement l’un des constituants du sang, l’hémoglobine. Mis en place au cours du 1er semestre 2015, ce test est plus sensible et plus simple d’utilisation que le test précédent (Hemoccult II®) ; il doit ainsi permettre d’améliorer l’actuel taux de participation (29,8 % sur la période de 2013 - 2014) pour atteindre les 45 % recommandés au niveau européen. Ce taux permettrait de réduire de 15 à 20 % la mortalité due au cancer colorectal en France.

Les nouvelles performances du test immunologique doivent permettre de diminuer la mortalité liées aux cancers colorectaux en augmentant le nombre de diagnostics posés à un stade précoce. En effet, lorsque la maladie est détectée suffisamment tôt, les chances de guérison sont beaucoup plus fortes.
 

Mars bleu
En cas d'antécédents familiaux

Chez les personnes présentant un risque important de développer un cancer colorectal, un dépistage individuel est proposé. Dans ce cas, les méthodes de dépistage sont différentes.

 

En cas d’antécédent de cancer colorectal chez un parent du premier degré de moins de 60 ans ou bien chez deux parents du premier degré de plus de 60 ans, il est recommandé de pratiquer une coloscopie tous les cinq ans dès 45 ans ou cinq ans avant l’âge de découverte du cancer dans le(les) cas familial(aux).

 

Enfin, les personnes atteintes d’un syndrome de Lynch ou d’une polypose adénomateuse familiale ont un suivi spécifique, à intervalles très réguliers.

En pratique

L’Assurance Maladie envoie par courrier, aux personnes concernées par le dépistage, une invitation à retirer un kit de test auprès de leur médecin traitant. Pour réaliser le test immunologique, la personne doit prélever un échantillon de ses selles. Le test doit ensuite être envoyé pour analyse au laboratoire indiqué dans le kit. Lorsque l’analyse du prélèvement a été réalisée au sein d’un laboratoire agréé, les résultats sont envoyés au patient et à son médecin traitant. Si le test est positif, un examen de l’intestin par coloscopie s’impose : il permet de visualiser la muqueuse colique pour confirmer ou non la présence de lésions évocatrices d’un cancer.



Ce dossier a bénéficié du concours du Pr Michel Ducreux, chef de service d'oncologie digestive à Gustave Roussy.


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux