Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Les cancers de la prostate

Qu'est-ce qu'un cancer de la prostate ?

La prostate est une glande masculine dont la fonction principale est de produire un liquide qui entre dans la composition du sperme. Elle est le siège de développement d’un des cancers les plus fréquents chez l’homme.

Qu'est-ce que la prostate ?

La prostate est une glande masculine qui fait partie du système reproducteur masculin. 

Prostate
Représentation de la prostate et de ses rapports avec les organes alentours.
©sophiejacopin.com

Elle est située dans le petit bassin, juste sous la vessie et devant le rectum. Elle a la forme et la taille d’une châtaigne, et pèse 20 à 25 grammes. Elle est directement accessible à l’examen clinique par le toucher rectal.

Formé de quatre lobes (antérieur, médian, latéral, postérieur), cet organe est longé de chaque côté par les nerfs érecteurs, ou encore appelés bandelettes, qui sont indispensables à l’érection.

Son développement et son fonctionnement débutent à la puberté, sous la dépendance des hormones sexuelles masculines (ou androgènes). La plus importante de ces hormones est la testostérone, principalement produite par les testicules.

Le principal rôle de la prostate est de produire le liquide prostatique. Ce liquide, qui représente le tiers du volume du sperme, joue un rôle dans la survie, la maturation et la mobilité des spermatozoïdes, produits par les testicules.

La prostate peut aussi exercer un effet indirect sur la fonction urinaire. Au carrefour des voies urinaires et génitales, elle est en effet traversée de haut en bas par l’urètre qui prend naissance à la base de la vessie et qui permet l’évacuation de l’urine et du sperme. Une augmentation de son volume peut donc comprimer les voies urinaires.


Qu'est-ce que le cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate est une tumeur qui évolue généralement lentement, à partir de cellules de la glande prostatique devenues anormales.

Selon l’avancée de la maladie, on parle de :

  • tumeur localisée, lorsque le cancer est confiné à la prostate ;
  • cancer localement avancé, lorsque la tumeur a commencé à toucher la capsule prostatique et les organes adjacents ;
  • tumeur avec atteinte ganglionnaire, lorsque les ganglions lymphatiques de la région de la prostate sont atteints ;
  • cancer métastatique, lorsqu’il s’est disséminé à d’autres organes distants.

 

 

L'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), ou adénome prostatique

Le cancer de la prostate ne doit pas être confondu avec l’hypertrophiebénigne de la prostate (HbP), appelée également adénomeprostatique. Cette pathologie peu grave est extrêmement fréquente chez les hommes de plus de cinquante ans; elle entraîne des troubles de la fonction urinaire.L’adénome prostatique n’est pas une tumeur maligne et ne dégénère pas en cancer. En revanche, les deux maladies peuvent coexister chez un même patient.


Ce dossier a bénéficié du concours du Pr Jacques Irani, médecin au service d’urologie du CHU de Poitiers.


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux