Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Les cancers du sein

Cancers du sein : les espoirs de la recherche

Si le cancer du sein est l'un des cancers pour lequel le taux de guérison est le plus élevé, c’est grâce aux progrès constants de la recherche et à l’engagement de nombreuses patientes dans des essais cliniques. Aujourd’hui, plusieurs pistes sont à l’étude pour améliorer la prise en charge des femmes atteintes d’un cancer du sein.

Limiter la chirurgie au strict nécessaire

La chirurgie est parfois difficile à accepter pour la patiente. Le but des spécialistes est aujourd’hui de réduire autant que possible les conséquences de ce geste. Sur le plan de l’ablation tumorale elle-même, de nombreux essais sont conduits pour améliorer les techniques et les rendre moins invasives sur l’aspect final du sein.

Des recherches sont aussi conduites au sujet du curage ganglionnaire : aujourd’hui, le ganglion sentinelle est analysé et un curage ganglionnaire axillaire est réalisé si des cellules cancéreuses y sont identifiées. Or des études récentes semblent indiquer que le pronostic des patientes serait identique, que le curage ganglionnaire ait eu lieu ou non. Leurs données devront être confirmées. Mais si tel est le cas, l’utilité de ce geste pourrait être rediscutée.

Octobre Rose


Mieux personnaliser les traitements

L’heure est aujourd’hui à la personnalisation des traitements. L’objectif est d’apporter le meilleur traitement possible à toutes les patientes en termes de pronostic tout en évitant de les surtraiter avec des traitements insuffisamment efficaces et parfois mal tolérés.

Les protocoles de chimiothérapie, de radiothérapie ou d’hormonothérapie sont régulièrement réévalués en fonction de l’âge de la patiente, du statut hormonal, du stade ou des traitements antérieurs du cancer

La Fondation ARC et la recherche sur les cancers du sein

La Fondation ARC finance des équipes de recherche avec pour objectifs de faire émerger de nouvelles connaissances sur les processus de cancérisation, de faire progresser les méthodes de prévention, d’améliorer les traitements existants et de découvrir de nouvelles pistes thérapeutiques. Entre 2008 et 2012, 486 projets de recherche sur les cancers du sein ont ainsi été soutenus (pour un montant global de plus de 32,3 millions d’euros).

 

Analyser le développement des cancers du sein

Les équipes financées étudient les processus de cancérisation des cellules mammaires. Elles cherchent à comprendre les conséquences de mutations génétiques, spécifiques aux cellules cancéreuses. Les chercheurs examinent aussi comment l’activité de certains gènes se modifie au cours des différentes phases de la maladie. Ils cherchent à identifier les mécanismes qui déclenchent ou accélèrent la prolifération des cellules pour conduire à la formation d’une tumeur maligne (perte de contrôle du cycle cellulaire, modifications de la structure des cellules, perte d’adhésion avec le tissu environnant, gain de mécanismes de survie). Les interactions des cellules cancéreuses mammaires avec les tissus environnants, les vaisseaux sanguins et le système immunitaire sont également des pistes de recherche explorées.

 

Bloquer la formation des métastases

D’autres chercheurs soutenus par la Fondation ARC étudient la formation des métastases issues des tumeurs mammaires : comment les cellules cancéreuses adoptent-elles une structure propice à leur diffusion dans l’organisme ? Pourquoi les métastases se forment-elles le plus souvent dans les tissus osseux ?

 

Identifier les biomarqueurs pour un traitement personnalisé

Des équipes subventionnées par la Fondation ARC recherchent des caractéristiques biologiques et génétiques des tumeurs du sein qui permettraient de prédire l’apparition des métastases ou encore la résistance ou la sensibilité aux différents traitements actuellement disponibles (on parle de « biomarqueurs »). Ces recherches pourront ouvrir la voie à l’élaboration de nouvelles stratégies thérapeutiques pour traiter les cancers du sein résistants aux traitements ou qui récidivent.

 

Améliorer la prévention des cancers du sein

La Fondation ARC soutient la mise au point d’un nouveau modèle permettant de prédire le risque d’une femme de développer un cancer du sein. L’objectif est d’y associer un dispositif de suivi médical individualisé.


Ce dossier a été réalisé avec le concours du Dr Marc Espié, Maître de Conférence des universités, praticien hospitalier et responsable du centre des maladies du sein à l’hôpital Saint-Louis, Paris.


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux