Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Projet soutenu

Déterminer le profil moléculaire des tumeurs de l’enfant qui résistent aux traitements : le programme MAPPYACTS

Accompagné dès son initiation par la Fondation ARC, le programme MAPPYACTS permet à l’oncologie pédiatrique d’accéder largement à une démarche de médecine de précision.

Le programme MAPPYACTS a pour ambition de permettre un accès rapide aux innovations thérapeutiques les plus récentes aux enfants atteints de cancer et en échec thérapeutique ou en récidive, tout en accroissant les connaissances sur ces maladies. Depuis sa création, en 2015, nous soutenons la mise en œuvre du programme MAPPYACTS, à hauteur de 1,6 million d’euros.

Contexte et objectif du projet

Si la grande majorité des cancers qui surviennent chez les enfants et les adolescents sont très bien soignés (plus de 80 % de survie à cinq ans chez les jeunes patients), des progrès importants doivent encore être réalisés lorsque les traitements standards ne sont pas ou plus efficaces. Pour faire face à ces situations, le développement d’une médecine de précision adaptée aux jeunes patients semble être une stratégie prometteuse.

Lancé en décembre 2015, MAPPYACTS est le volet français du vaste programme « Precision Cancer Medicine » mené dans le cadre de l’ITCC (Innovative Therapies for Children with Cancer in Europe) et constitué de quatre études réalisées en France (MAPPYACTS), en Allemagne (INFORM), aux Pays-Bas (ITher) et au Royaume-Uni (SM-PAEDS). Il s’agit d’une étude qui prévoit d’inclure 600 jeunes patients (enfants, adolescents et jeunes adultes) en échec de traitements ou en rechute pour définir le profil moléculaire (ADN et ARN) et le contexte immunologique de leur tumeur avec deux objectifs :

  • améliorer leur prise en charge, en orientant chacun vers le traitement le mieux adapté ;
  • accroître les connaissances grâce à l’analyse des données collectées.

Concrètement, ces analyses doivent permettre, dans la mesure du possible, d’orienter les traitements des enfants en proposant des thérapies ciblées ou des immunothérapies qui sont actuellement évaluées dans une vingtaine d’essais de phase I et II. Début 2018, 340 jeunes patients, âgés de 6 mois à 21 ans, ont déjà été inclus dans l’étude, parmi lesquels 59 ont été orientés vers l’essai AcSé-ESMART (en savoir plus sur cet essai).

Parallèlement à cette orientation directement thérapeutique, les prélèvements et les données collectés dans le cadre de MAPPYACTS nourrissent aussi d’autres projets de recherche, comme le projet TORPEDO (en savoir plus) ou les travaux de l’équipe de Valentina Boeva, portant sur le neuroblastome. Cet aspect du programme MAPPYACTS est majeur, dans le sens où il donne les moyens à une large communauté de chercheurs de mieux comprendre les mécanismes sous-jacents aux échecs thérapeutiques chez certains enfants atteints de cancers.

Le porteur de projet

Brigit GeoergerLe programme MAPPYACTS est un essai promu par Gustave Roussy, réalisé dans le cadre de l’ITCC. Birgit Geoerger, médecin chercheur du département de pédiatrie à Gustave Roussy (UMR 8203 Laboratoire de vectorologie et thérapeutiques anticancéreuses) en est l’investigatrice principale.

 

 

 

Notre soutien

En 2015, nous avons choisi de soutenir le programme MAPPYACTS à hauteur de 1,6 million d’euros (avec le soutien de Malakoff Médéric), aux côtés du ministère de la Santé, via le programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) et de l’association Imagine for Margo (depuis 2017).


R. D.


Contenus en lien avec cet article

Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux