Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

L'hormonothérapie

Vivre au quotidien avec l'hormonothérapie

Le traitement, qui dure plusieurs années, entraîne souvent des effets indésirables nécessitant une prise en charge et un accompagnement adaptés.

De par son principe, l’hormonothérapie prive l’organisme d’hormones. Ainsi, que ce soit chez l’homme ou la femme, cette absence de testostérones ou d’œstrogènes entraîne une baisse de libido, des dysfonctions sexuelles (comme des troubles de l’éjaculation) et parfois un état dépressif. La fatigue, une prise de poids et des bouffées de chaleur sont également en rapport avec cette privation hormonale. En cas de prise d’anti-aromatases, des douleurs musculaires et articulaires peuvent être ressenties.

Ces effets indésirables, bien que transitoires, peuvent être difficiles à gérer, et certains patients sont alors tentés d’arrêter le traitement. Toutefois, il est important de garder à l’esprit l’impact thérapeutique majeur de l’hormonothérapie.

De plus, il existe le plus souvent des moyens pour soulager ces maux et aider le patient à les surmonter : par exemple, les bouffées de chaleur peuvent être amoindries par des médicaments. Sans preuve scientifique à l’appui, on observe toutefois que l’hypnose donne de bons résultats chez certains patients. Des médicaments existent aussi pour lutter contre les dysfonctions sexuelles et la dépression. Le soutien d’un psychothérapeute peut également être utile. Enfin, pour minimiser la prise de poids, il est préconisé d’adopter une bonne hygiène de vie, d’autant qu’il est montré que l’activité physique diminue le risque de récidive en général.

 


Dossier réalisé avec le concours du Dr Pascale This, gynécologue endocrinologue à l’Institut Curie (Paris) et de Vincent Goffin, Directeur de recherche à l’Inserm (Paris).


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux