Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
regular_donation

Faut-il payer l’IFI sur la résidence principale ?

Dans la déclaration de l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière), votre résidence principale vous permet de bénéficier d’un abattement fiscal de 30 %. On vous en dit plus.
IFI 2024

 

Faut-il payer l’IFI sur la résidence principale ?

 

Depuis 2018, c’est l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) qui remplace l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune). Avec ce changement, des modifications ont été apportées notamment concernant le recentrage de l’assiette aux seuls actifs immobiliers ou encore la taxation à une tranche inférieure du barème. Comment se passe la déclaration de l’IFI si vous disposez d’une résidence principale  ? Le paiement est-il obligatoire  ? On répond à toutes vos questions.

 

IFI et résidence principale  : ce qu’il faut savoir

La résidence principale, faisant partie du patrimoine soumis à l’IFI, peut bénéficier d’un abattement fiscal déduisant 30 % de la valeur vénale réelle du logement, c’est-à-dire le prix auquel votre logement aurait pu être vendu au 1er janvier de l’année d’imposition. Cette décote était déjà mise en vigueur sous le régime de l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune).

Mais dans quel cas parle-t-on de résidence principale  ? Le contribuable et sa famille doivent y vivre effectivement et habituellement. D’un point de vue légal, il est impossible de posséder plus d’une résidence principale. Toutefois, les propriétaires peuvent avoir des résidences secondaires. 

Pour calculer le montant de votre patrimoine immobilier à déclarer en prenant en considération cet abattement, rien de plus simple  :

Valeur nette taxable du patrimoine à déclarer pour l’IFI  =  valeur de la résidence principale  -  (valeur de la résidence principale  x  30 %) + valeur des autres propriétés.

A noter que certaines conditions s’appliquent lors du calcul de l’IFI avec abattement sur la résidence principale. En effet, si le logement appartient à plusieurs propriétaires par le biais d’une SCI (Société Civile Immobilière) de gestion, alors la résidence principale est taxée à hauteur de la valeur représentative des parts de chacun et l’abattement n’est pas pris en compte.

 

Comment réduire son IFI  ?

L’IFI concerne tout foyer fiscal dont la valeur du patrimoine immobilier est supérieure à 1,3 million d’euros au 1er janvier de l’année en cours. Bien que l’abattement fiscal de 30  % sur une résidence principale puisse alléger le montant de vos impôts, d’autres solutions peuvent vous permettre de réduire votre IFI voire de l’effacer complètement dans certains cas.

Sachez que les dons versés au profit d’associations d’intérêt général ou de fondations reconnues d’utilité publique, comme la Fondation ARC, donnent droit à une déduction fiscale du montant de l’IFI. En tant que donateur, vous bénéficiez non seulement d’une réduction d’impôt mais vous soutenez également une cause qui vous tient à cœur.

Si vous êtes imposable sur le revenu, un taux de 66  % est déductible du montant de votre don. A titre d’exemple, un don de 300  € vous coûtera  : 300  -  (300  x  66  %)  =  102  €.

Dans le cas où vous êtes assujetti à l’IFI, votre réduction d’impôts s’élèvera à 75 % du montant de votre don (dans la limite de 50 000  € par an). Ainsi, en faisant un don de 1  000  €, vous bénéficiez d’une déduction fiscale de 750  €.

Envie de soutenir la recherche contre le cancer et de sauver des vies  ? Faites un don à la Fondation ARC. Tous concernés, tous mobilisés  !  

 

Foire aux questions (FAQ) sur l’IFI  :

Immobilier : est-ce qu’une SCI est imposable à l’IFI ?
Les locations meublées donnent-elles droit à un abattement de l’IFI ?
Les résidences secondaires bénéficient-elles d’un abattement ?

 


Contenus en lien avec cet article