Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
regular_donation

Assurance-vie : définition, principe et fonctionnement

Qu’est-ce que l’assurance-vie ? Tout savoir sur ce placement souple et avantageux et comment il fonctionne !

Qu'est-ce qu'une assurance-vie ?

L’assurance-vie est un contrat financier dans lequel le souscripteur épargne de l’argent qu'il pourra transmettre à un ou plusieurs bénéficiaires après son décès.

Plus précisément, l’assurance-vie est un moyen d’épargner et d’investir. L’assuré effectue des virements (versement d’un capital ou d’une rente) auprès de sa compagnie d’assurance ou de sa banque, ce qui lui permet d’épargner tout en bénéficiant d’un capital. Il reste le bénéficiaire et le titulaire de ses fonds qu’il peut récupérer librement en totalité ou partiellement en faisant des rachats.

A noter : l’assurance-vie ne doit pas être confondue avec l’assurance décès qui permet de verser une somme déterminée aux bénéficiaires de l'assuré si ce dernier vient à décéder avant une date déterminée par le contrat.

 

Pourquoi souscrire une assurance-vie ?

La souscription d’un contrat d’assurance-vie vous permet de constituer un capital, idéal pour préparer sa retraite ou un projet immobilier, par exemple. En outre, l’assuré peut désigner un bénéficiaire en cas de décès qui pourra récupérer les sommes investies avec des frais diminués. Ce dernier peut être une personne physique (un conjoint, un enfant, etc.) ou une personne morale, comme la Fondation ARC, par exemple.

Enfin, l’assurance-vie ne fait pas partie de la succession de l’assuré, cela signifie donc que les bénéficiaires profitent d’un avantage fiscal et ne sont pas soumis aux droits de succession.

 

Comment fonctionne l’assurance-vie ?

Afin d’alimenter le contrat d’assurance-vie, vous pouvez opter pour 3 types de versements :

  • Le versement initial correspond à la somme versée au moment de l’ouverture de l’assurance-vie. Ce montant peut être unique bien qu’il soit recommandé de l’alimenter si vous voulez créer un capital.
  • Les versements complémentaires libres où vous pouvez choisir de verser librement une certaine somme sur votre épargne quand vous le souhaitez.
  • Les versements complémentaires programmés où vous pouvez programmer vos versements pour que ces derniers se fassent automatiquement tous les mois, trimestres, années, etc. La périodicité peut toujours être modifiée.

Ensuite, il existe deux supports où vous pouvez verser vos sommes, chacune présentant des avantages :

  • Les fonds en euros est la méthode la plus prisée parce que plus sécuritaire : il est impossible de perdre son capital ni ses intérêts acquis (effet cliquet). En revanche, le rendement est moins important.
  • Les fonds en unités de compte possèdent le meilleur rendement mais comportent également plus de risques. En effet, les unités de compte peuvent varier selon l’évolution des marchés financiers ce qui peut entraîner une perte de capital.

 

En savoir plus sur l’assurance-vie :

Découvrez ci-dessous les réponses à vos questions sur l’assurance-vie :


Contenus en lien avec cet article

Pour en savoir plus sur les avancées de la recherche sur le cancer.