Je veux m’informer sur les cancers et plus précisément sur les cancers de la vessie
Back to top

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Ensemble, agissons pour guérir

2 cancers sur 3 d'ici 2025

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Ensemble, agissons pour guérir

2 cancers sur 3 d'ici 2025

Les cancers de la vessie

Les formes les plus fréquentes de cancers de la vessie sont dites « urothéliales » ; elles touchent majoritairement les hommes de plus de 50 ans.

Ce dossier a été réalisé grâce au concours du Professeur Pascal Rischmann, coordonnateur du département d'urologie, andrologie et transplantation rénale au CHU de Toulouse.

Près de 12 000 cas par an en France dont 9 500 chez l’homme

En 2016, 7 projets de recherche ont été soutenus par la Fondation ARC

En 2016, près de 1,5 millions d’euros ont été alloués à la recherche sur ce cancer

Introduction

La vessie est un organe creux situé derrière le pubis. Chez l’homme, elle est localisée juste au-dessus de la prostate, en avant du rectum, et chez la femme, sous l’utérus, en avant du vagin.

En savoir plus sur la vessie et les cancers de la vessie

Les symptômes et le diagnostic

La présence de sang dans les urines est le principal symptôme des cancers de la vessie. Pour poser un diagnostic, plusieurs examens sont nécessaires. Ils permettent également d’évaluer le degré d’extension du cancer.

Les traitements

La chirurgie est le principal traitement du cancer de la vessie. L’étendue de l’opération dépend du degré d’extension de la maladie : le retrait total de la vessie peut être nécessaire lorsque le cancer est très évolué. Une chimiothérapie et/ou une radiothérapie viennent parfois compléter le traitement chirurgical.

Vivre avec et après la maladie

Outre l’impact psychologique de la maladie, les traitements des cancers de la vessie peuvent bouleverser deux aspects majeurs de la vie quotidienne des patients : la sexualité et la miction. Une prise en charge adaptée peut être mise en place pour retrouver un quotidien normal.

Après le choc lié à l’annonce de la maladie, il est important pour le patient de s’impliquer progressivement dans sa prise en charge. Ne pas perdre pied et éviter les baisses de moral contribuent en effet à l’efficacité des traitements.

Lire la suite

Les espoirs de la recherche

L’amélioration des techniques de diagnostic et de traitement est un objectif permanent des scientifiques impliqués dans la recherche contre le cancer. Plusieurs évolutions majeures pourraient être utilisées au quotidien dans les années à venir.

Lire la suite

Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux