Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
18 novembre 2013

Inflammation et cancer : un lien mieux compris

Des chercheurs ont identifié une protéine clé dans le mécanisme favorisant l'apparition d'un cancer colorectal chez les patients atteints de maladies inflammatoires.

L'inflammation chronique de l'intestin est connue pour être un facteur de risque de cancer colorectal. Toutefois, les mécanismes expliquant ce sur-risque restent peu clairs.

Des chercheurs américains apportent une réponse en pointant l'importance d'une protéine dans la formation des tumeurs chez les patients souffrant de maladies inflammatoires.

Leurs études précliniques ont montré qu'une protéine appelée CXCR2 était essentielle pour qu'un type particulier de cellules immunitaires infiltrent les tissus enflammés. Or ces cellules immunitaires sont connues par les biologistes pour agir comme un « frein » à l'action antitumorale des lymphocytes T cytotoxiques (une autre catégorie de globules blancs). Ainsi, après une inflammation, lorsque la protéine CXCR2 est présente, les lymphocytes T sont « freinés » dans leur attaque contre les cellules cancéreuses, ce qui favorise la progression tumorale mais aussi la dissémination des cellules cancéreuses dans l'organisme.

En ciblant la protéine CXCR2, les chercheurs espèrent faire disparaître ce « frein » à la réponse immunitaire antitumorale et ainsi empêcher que l'inflammation de l'intestin ne facilite la formation de tumeurs colorectales.


G.F.

Source : H. Katoh et al. CXCR2-expressing myeloid-derived suppressor cells are essential to promote colitis-associated tumorigenesis. Cancer Cell. En ligne le 11 novembre 2013.


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux