Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
25 juillet 2014

Les cellules tumorales circulantes, de nouveaux modèles expérimentaux ?

Avancée technique majeure, des chercheurs ont mis au point une méthode permettant de collecter les cellules tumorales circulantes dans des conditions qui permettent ensuite leur mise en culture. Perspectives.

Les cellules tumorales circulantes (CTC) sont des cellules cancéreuses qui se sont détachées de la tumeur primaire ou d’une métastase et que l’on retrouve, en faible quantité, dans la circulation sanguine.

Ces cellules sont susceptibles de former des métastases, si elles parviennent à s’implanter dans un nouveau tissu. Leur étude permet notamment de connaitre les caractéristiques des cellules qui sont à l’origine de la dissémination d’un cancer au sein de l’organisme. Collecter les CTC est un défi technique du fait de leur rareté, mais une équipe du Massachussetts General Hospital (Etats-Unis) a voulu aller plus loin…

La mise au point d’une plateforme miniaturisée pour trier les cellules du sang leur a non seulement permis d’isoler des CTC, mais surtout de les mettre en culture in vitro, ce qui sous-entend un traitement particulièrement délicat des échantillons. Ce qui semble être un détail technique relève plutôt du progrès majeur puisqu’il permet dorénavant de disposer de cellules en quantité importante - les cellules se multipliant en culture - et donc de les soumettre à diverses analyses et expériences : investigations génétiques larges, tests pharmacologiques en série ou autres expériences de biologie cellulaire !

Autre avantage de leur plateforme de tri : les CTC ne sont pas nécessairement repérées et extraites du sang grâce à des marqueurs moléculaires les caractérisant, comme c’est le cas avec les méthodes habituelles. Connaissant l’hétérogénéité existant dans ces cellules, supprimer un critère de sélection (le marqueur moléculaire X) permet d’élargir l’exploration, et de tester la sensibilité à un traitement, par exemple, sur un échantillon plus représentatif de l’ensemble des CTC.

Si la méthode de collection des CTC semble au point, les techniques de cultures doivent encore être améliorées dans la perspective d’une application en clinique, ce à quoi les chercheurs annoncent s’être attelés.


R.D.

Source : Yu, M. et al ; Ex vivo culture of circulating breast tumor cells for individualized testing of drug susceptibility; Science; 11 juillet 2014


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux